Commentaire de petite disgression de voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Voltaire, auteur du 18ème siècle et fervent partisan de la raison, fait parti des philosophes des Lumières. Il dénonce dans ses écrits les abus, les préjugés et l’intolérance des hommes.
Dans Petite digression, Voltaire fait passer implicitement au travers d’un récit une argumentation qui aboutit à une condamnation et une morale.

Lecture du texte

Annonce desaxes :

Nous verrons que ce conte philosophique est un apologue et comment Voltaire fait passer implicitement une condamnation des abus de pouvoirs et de la bêtise humaine.

Analyse méthodique :

I. Un apologue

Le rythme très rapide du récit ainsi que l’absurdité de l’histoire en font un texte plaisant. L’auteur joue avec le rythme. Le texte alterne des phrases longues et courtesdont certaines comportent beaucoup de ponctuation.
En deux phrases, l’élément perturbateur est annoncé. La ponctuation très présente et la juxtaposition de verbes au passé simple saccade le texte, créant ainsi une accélération. « Malheureusement un de leurs professeurs prétendit avoir des notions claires sur le sens de la vue : il se fit écouter, il intrigua, il forma des enthousiastes :enfin on le reconnut pour le chef de la communauté. Il se mit à juger souverainement des couleurs, et tout fut perdu. ». Cet effet d’accélération du récit se traduit aussi par la juxtaposition de phrases très courtes et d’une phrase nominale qui permettent ainsi d’accentuer le côté répétitif et inexorable de l’action. « Nouvelles plaintes de la part de la communauté. Le dictateur entra en fureur, lesautres aveugles aussi. »
Tout cela forme un contraste avec la situation initiale et la situation finale qui sont dépeintes à l’aide de phrases plus allongées et plus fluides. Chacune des différentes étapes du récit s’enchaîne de manière rapide et n’est même pas introduite par un connecteur logique. Elles se succèdent simplement.
Ce conte philosophique à valeur d’apologue, fidèle à sadéfinition, est effectivement un récit (présence d’imparfait et de passé simple : « ils étaient » « ils raisonnèrent »…) narratif court et plaisant qui met en scène une situation et des personnages fictifs. La situation est absurde, elle met en scène un aveugle qui prétend « avoir des notions claires sur le sens de la vue » et qu’on reconnaît « pour le chef de la communauté » pour ce don. Voltaireinsiste sur l’absurdité de cette situation en juxtaposant ces deux phrases « Le dictateur, pour les apaiser, rendit un arrêt par lequel tous les habits étaient rouges. Il n’y avait pas un habit rouge au Quinze Vingt. ». Il nous laisse ainsi percevoir toute l’ironie dont il fait preuve et nous offre son regard moqueur.

Cette « Petite digression », conforme à la définition de l’apologue,donne à son plaisant récit une dimension didactique. Le récit est présenté comme une argumentation indirecte dont la conclusion serait implicite.
Les différents procédés que Voltaire utilise pour rendre le récit plaisant servent aussi à faire découvrir aux lecteurs la visée didactique de son texte. Ainsi, le rythme, après s’être fortement accéléré, ralentit à nouveau à la fin du texte avecl’élément de résolution et le dernier paragraphe. La morale du récit est ainsi mise en valeur. Le choix de personnages aveugles a évidemment une valeur symbolique. Ils figurent une humanité privée de discernement et qui s’en remet à d’autres pour interpréter le Monde. Bien que le point de vue semble à première vue très neutre (position impersonnelle, focalisation externe), on comprend bien que l’auteurémet un jugement. Il emploie un vocabulaire très subjectif et des modalisateurs (malheureusement, prétendit, tout fut perdu, dictateur…). La juxtaposition de phrases telles que « Le dictateur, pour les apaiser, rendit un arrêt par lequel tous leurs habits étaient rouges. Il n’y avait pas d’habits rouges au Quinze Vingts » montre bien le parti pris de l’auteur.

Ce texte présente donc...
tracking img