Commentaire de sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1920 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience est la faculté mentale de penser, d’appréhender des choses extérieurs, intérieurs ou personnels de manière subjective. Elle est tout ce qui est présent à nous, ce qui nous touche, ce que l’on ressent. Au delà de cette conscience se trouve l’inconscient, autrement dit l’activité mentale qui concerne tout ce que notre conscience ne peut atteindre, des pensées qui nous échappes, qu’onne peut percevoir. L’inconscient représente donc tous ce qui n’est pas présent selon nous, ce que nous ne pouvons voir. La théorie et la définition de l’inconscient ont été établi par le philosophe et psychanalyste Freud. L’inconscient désignerai des désirs, des besoins, des perceptions trop petites pour que nous puissions les remarquer. Bien que considérée comme prouvée par les psychanalyste,cette théorie reste pour certains auteurs inexactes. Voilà donc pourquoi Jean-Paul Sartre à rédiger des essais et textes philosophique afin d’exprimer son opinion. L’Être et le Néant est donc un œuvre philosophique rédigée en 1943, où Sartre explique ce qu’est pour lui le conscient et ainsi l’inconscient, s’opposant farouchement à la théorie freudienne, et établissant une argumentation mais égalementun jugement face au psychanalyste. Quel est donc l’inconscient ? Comment Sartre s’oppose-t-il à la théorie freudienne?
Il est nécessaire dans un premier temps de définir le conscient et l’inconscient selon Sartre. Puis dans un second temps, il faudra expliquer en quoi il s’oppose à Freud et quels sont les éléments témoignant du jugement qu’il porte à sa théorie.

Tout d’abord, définir laconscience plus précisément semble plus que nécessaire afin de pouvoir comprendre l’inconscient. La conscience est, comme il a été dit précédemment, une activité psychique permettant d’identifier ce qui nous entoure, ce que nous ressentons et désirons. Plus largement, ce que nous constatons et pouvons expliquer, ce qui est présent à nous, et en nous. Un désir, une envie ou même un besoin sont évaluéset parfois même calculer grave à cette conscience. Nous nous rendons compte des choses.
Et ces choses que nous ne captons pas, que nous ne voyons et ne sentons pas, sont une multitudes t’éléments auxquels nous sommes inconscient. Voilà ce qu’est l’inconscience, laisser échapper des informations et des ressentiments. Non par choix selon Freud, et plutôt à cause de cette activité psychique, nous nemaîtrisons pas notre inconscient.
Mais cet apport freudien déplaît à Sartre, qui, dans l’Être et le Néant, désigne un inconscient plus espiègle, plus proche de nous, qui joue de nous et de nos pensées. Sartre affirme de cette manière que non, l’inconscient n’est pas totalement indomptables et qu’au contraire, la société et nous l’influençons plus que nous ne pouvons le penser.
Avant touteargumentation, Sartre affirme que un « désir inconscient est impossible ». L’auteur introduit par le désir car ce terme se trouve difficilement une place entre conscient et inconscient. Le désir, ces besoins plus ou moins nécessaires qui nous bercent et nous font avancer, nous motive et nous font vivre, restent pour la majorité conscients. Mais comme le désir ne connaît pas toujours son objet, il peutdonc être défini comme inconscient, plus enfouis en nous, plus difficile à assumer.
Sartre explique cependant que le désir ne peut être inconnu au sujet. Selon lui, le désir qui est inconscient à nous c’est qu’un vague reflet de ce que nous refoulons. Ou plutôt, ce que notre conscience refoule. Les désirs seraient tous conscients et connus, mais certains plus difficiles à accepter que d’autres,nous nous les cachons donc afin de ne pas y être confronté. Et c’est tout simplement par les rêves que notre esprit accepterait enfin de laisser transparaître subtilement des vagues de désirs trop enfouis pour que nous les connaissions. La connaissance a dans cette situation un sens concret : connaître quelque chose, le savoir, c’est en avoir conscience. Et refouler des choses que nous savons,...
tracking img