Commentaire de spleen de baudelaire (les fleurs du mal)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3793 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONDITION HUMAINE DANS LES "SPLEENS" DE BAUDELAIRE
Nedim KULA ÖZET "Baudelaire'in Spleens'lerinde İnsanlık Durumu" adlı incelemede, bütün yaşamı mutsuzluğa, umutsuzluğa açılan şairin varoluş savaşını yansıtılmaktadır. Yaşam korkusuyla yaşam coşkusunun birbirine karıştığı iç dünyasında, yaşamla ölüm, aydınlıkla karanlık, iyilikle kötülük sürekli olarak çarpışır. Bu bitmek bilmeyen çatışmalarBaudelaire'de tedirginlik ve yalnızlık duyguları uyandıracaktır. İğrençliklerle dolu bir dünyada kendi kendine insan olmanın savaşımını verirken, bedeni zincirlere vurulan Prometheus'dan daha çok acı çeker. Baudelaire, yitik bir cennetin arayışı içinde, dalar bilinmeyenin derinliklerine. Gizli bir mimari yaratarak hapseder yalnızlığı kendisiyle birlikte şiirin aşılmaz duvarları arasına. Baudelaire,eleve dans la religion catholique, a toujours reflechi sur le probleme de l'homme et de sa condition terrestre afin de mieux connaître les secrets de son propre etre dans ce monde sur lequel il se sentait jete comme une simple marionnette. Le poete touche par la curiosite de L'Inconnu a essaye de resoudre ce probleme en un systeme üniversel. II etait necessaire de chercher une reponse â une tellequestion a laquelle plusieurs philosophes et catechistes se sont interesses pendant des siecles, car l'homme, en s'appuyant sur la source occulte de ce sujet eternel, pourrait franchir les difficultes d'une vie damnee et il trouverait le moyen d'echapper a lui-meme. Baudelaire ayant la nostalgie d'un paradis perdu avait l'intention de devoiler le sens cache de son drame interieur pour atteindrel'au-delâ. Le poete effraye par son neant a bien vu son insuffisance dans la poursuite d'un bonheur perdu et en faisant une analyse minutieuse de la nature humaine, il a tente de depasser sa faiblesse par la conscience comme Pascal. L'homme ayant une raison deçue par l'inconstance des apparences
* Doç. Dr. A.Ü.D.T.C.Fak.Fransız Dili ve Edebiyatı Anabilim Dalı öğretim Üyesi

68

NEDİM KULAdans une atmosphere bornee etait oblige de posseder la cle divine de sa condition terrestre pour mettre en liberte une âme guerie de tous ses vices et pour conquerir la vraie beatitude en songeant aux etres miserables et abandonnes. L'homme vecu dans un chaos de contradietions etait â la recherche de sa premiere nature non encore souillee par le peche originel qui etait l'une des conceptionsportant un jugement sur la condition terrestre de l'etre. "Chose etonnante, cependant, que le mystere le plus eloigne de notre connaissance, qui est celui de la transmission du peche, soit une chose sans laquelle nous ne pouvons avoir aucune connaissance de nous-meme. Car il est sans doute qu'il n'y a rien qui choque plus notre raison que de dire que le peche du premier homme ait rendu coupables ceuxqui, etant si eloignes de cette source, semblent incapables d'y participer. (...) Le noeud de notre condition prend ses replis et ses tours dans cet abîme, de sorte que l'homme est plus inconcevable sans ce mystere que ce mystere n'est inconcevable a l'homme."1 disait Pascal sur la doctrine du peche originel en projetant la lumiere sur la condition terrestre de l'homme. Le but essentiel du poeteetait d'etre conscient de sa situation devant son createur, de s'eloigner de ce monde d'apparences oû l'on ne voyait qu'un seul cote des choses pour acceder â un univers spirituel quı etait complexe et inaccessible au vulgaire et de saisir les correspondances entre le visible et l'invisible pour realiser l'universelle unite grâce â laquelle le poete pourrait trouver la voie qui le conduisait a undomaine superieur domine par la Realite Absolue. Le corps souille par le peche originel etait la prison de Pâme; l'homme devait chercher tous les moyens de s'evader de cette prison et rompre les chaînes de son eselavage pour sortir en dehors de sa miserable condition humaine. Baudelaire aspirant â boire de l'eau d'une source inepuisable qui coulait dans un autre monde essayait d'oublier le laid...
tracking img