Commentaire de texte , aube de rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (853 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire : «Aube» de Arthur RIMBAUD

«Aube» , est un poème en prose écrit par Rimbaud et faisant partie du recueil Illuminations, publié en 1886. Rimbaud est un poète français né en 1854 àCharleville , il a commencé à composer très tôt et a ecrit la plupart de ses poèmes entre 16 et 19 ans. Aube est un poème composé de sept paragraphes . Le premier et le dernier sont deux octosyllabes quiouvrent et ferment le poème.Dans ce poème , le narrateur marche dans un bois au lever du soleil , éveillant la nature après la nuit , chassant et pourchassant l'Aube.Ce texte peut être lu comme lerécit d’un enfant réveillant la nature à l’aube, ainsi que comme une quête amoureuse ou encore le récit d’un rêve. Dès lors , je vais étudier ce texte à la lumière de trois axes , tout d'abord je montreraique ce poème peut être le récit d'un poète réveillant la nature , puis qu'il peut être le récit d'une quête amoureuse et pour finir qu'il peut aussi être le récit d'un rêve.

I) Le poèteéveillant la nature

a) Avant le passage du narrateur .
=> La nature est morte : champ lexical de la mort , de l'inertie : «rien ne bougeait», «morts» , «ombres». Ce champ lexical est utilisé parRimbaud pour montrer à quel point la nature est immobile et sans vie.

=> Les ombres de la nuit son ici assimilées à l’inertie, par extension à la mort, de plus les phrases sont négatives « rien nebougeait » , « ne quittait pas ». Le poète insiste ainsi encore sur l’immobilité, l’absence de vie .

b) Au passage du narrateur
Mais Rimbaud écrit « j’ai marché ». Ce passé composé montre un actionbrève. Elle n’en est pas moins efficace, elle stoppe l’inertie, rejette la mort, et donne l’impulsion à la nature qui s’active à son tour, ce qui est traduit par :

-Le champ lexical de la viequi remplace celui de la mort « réveillant », « vives », « haleines », «tièdes».=> Rimbaud montre ainsi le changementt d’état de la nature qui passe de morte à vivante.

-L’oxymore «...
tracking img