Commentaire de texte de goerge burdeau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1795 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Licence 1 Groupe B

Commentaire de texte sur George Burdeau sur la IIIe et IVe République

Observation:

« Les gouvernements tombaient et se succédaient sans que, pour autant, leur subordinations à la volonté populaire soit mieux assurée ». C'est une citation de George Burdeau dans son œuvre « Droit constitutionnel et institution politiques » paru en 1980, George Burdeau 1905-1988 étaitun universitaire français, agrégé de droit public, il est l'auteur de nombreux travaux sur le droit constitutionnel et la science politique. Il enseigna à l'université de Paris 2. Pendant la second guerre mondiale il commenta favorablement les lois antisémites du régime de Vichy. S'inscrivant dans la philosophie libérale, il privilégie la liberté au détriment de légalité. Son œuvre la démocratie,écrit en 1956 assimile la démocratie au système représentatif, contrairement à Jean Jaques Rousseau, le père de la démocratie, qui refuse toute représentation politique, mais envisage le peuple comme l'essence du pouvoir et de la démocratie, le définissant alors comme souverain unique.
En effet cette citation montre bien la difficulté d'une stabilité des gouvernements sous la IIIe et IVeRépublique. La IIIe République voie sa fin le 10 juillet 1940 avec le décret de loi qui donne des pouvoirs au Maréchal Pétain, le parlement à Vichy délégué sauf 80 Députés, la loi habilitant le Maréchal Pétain. Ce qui instaure le régime de Vichy qui durera 4 ans. La France est représentée par Pétain à Vichy. 80% des Français suivent Pétain et 20% suivent DG. Après cette parenthèse de Vichy, la IV vaexhumer le régime parlementaire avec pour objectif de rationaliser son fonctionnement. La IVe République tire des leçons de la IIIe République (instabilité) et va tenter de mettre de l'ordre dans le régime mais échouera. Effectivement dans ce texte George Burdeau soulève les raisons pour lesquelles la IVe République a eu, que des échecs. Cette constitution du 27 octobre 1946 à été créée dans unepériode de crise, d'après guerre afin d'éviter les erreurs qu'à connu la constitution de la IIIe république. Par ailleurs en douze ans d'existence de 1946 à 1958, la IVe République a connu vient-deux cabinets consécutifs. Malgré une constitution qui prévoyait une rationalisation du pouvoir, les crises ministériel n'ont fait que se multiplier et le contrôle parlementaire semblait être inefficace d'aprèsl'auteur.
Pour comprendre le raisonnement de l'auteur il faut s'interroger sur les raisons de cette instabilité gouvernementale.

« pourquoi la IVe République a t-elle connu des échecs? »

Dans un premier temps les échecs des précautions prises par la nouvelles constitution de la IVe République (I), et dans un second temps la séparation injuste des pouvoirs entre la chambre et l'exécutif(II).

I- Les échecs des précautions prises par la nouvelles constitution de la IVe République

L'objectif de la constitution de 1946 c'était pour lutter contre l'instabilité gouvernementale. Elle prévoyait une meilleure répartition des pouvoirs. Cela aura été échec, car la constitution ne fut point respecter les faits. La multiplication des crises ministérielles (A), et L'absence departis majoritaires structurer (B)

A) La multiplication des crises ministérielles

« Les précautions prises par la constitution de 1946 pour empêcher que la mise en cause de la responsabilité du gouvernement ne provoque trop aisément son renversement n'ont pas produit le résultat que l'on escomptait. Les crises ministérielles se sont multipliées... seulement ce n'est pas la procédure desarticles 49 et 50 qui doit être incriminée... c'est leur désagrément interne qui provoquer la crise ».

En effet l'auteur explique ici que la constitution de 1946 prévoyait une rationalisation dans la séparation des pouvoirs, de sorte que le gouvernement ne soit pas facilement renversable, et que les crises ministérielles soient moins nombreuses. On souhaitait alors marquer une différence avec la...
tracking img