Commentaire de texte histoire du droit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3161 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte que nous avons à commenter est de nature juridique, en effet, il s'agit d'un règlement ou un statut d'une communauté de métier, c'est-à-dire, un texte administratif unilatéral auquel sont soumis les membres d'une société ou d'un groupe.
Le texte est extrait du Livre des métiers repris dans l'ouvrage Documents relatifs à l'Histoire de l'industrie et du commerce en France. C'est le roiPhilippe le Bel qui a demandé à Boileau de rédiger ce livre. Il a recueilli la parole des maîtres pour rédiger ces règlements. Les règlements sont antérieurs à 1268 mais ont été posés par écrit à cette époque. Au début du XIIème siècle à Rouen, il y avait le même statut. De même dans la ville de Wurtzbourg en 1128.
Boileau était le tout premier prévôt de Paris. Avant, été acheté la charge de prévôtet cela donnait lieu à beaucoup de dérives car les prévôts exerçaient leur fonction pour en tirer le plus de bénéfices possibles. Le prévôt représente l'autorité royale dans la ville de Paris. Il veille à la bonne administration de la justice et au maintien des coutumes. Il était également en charge de la surveillance de la ville (guet).
Ce texte traitre de l'organisation d'une communauté demétier dans la deuxième moitié du XIIIème siècle à travers l'exemple des cordonniers de Paris. Sera utilisé le mot « corporation » seulement au XVIIIème siècle. Ils sont aussi connus sous le nom de jurandes ou maîtrises.
Pendant la période romaine les collèges romains étaient des groupements de métiers, des mouvements associatifs dans des contextes urbains. Ils pouvaient être professionnels, maisaussi religieux ou culturels. Pendant la période franque existait les collectivités domaniales qui sont des structures rurales sous l'influence du seigneur. Il existait déjà des statuts pour les tailleurs de pierre dans le midi qui avaient leur propre statut. Au Moyen-Âge avant le XIIIème siècle avec la renaissance urbaine apparaissent de nombreuses solidarités citadines étant sous la forme pourcertaines de communautés de métiers. Les groupements les plus fréquents sont les confréries. Ce sont de petites associations à tonalité religieuse, placées sous le patronage d’un saint. Elles ont un rôle important car ce sont des communautés de piété mais leur rôle est bien plus large, elles ont aussi une finalité charitable. Ce soutien se traduit notamment par une aide dans le travail. Puis avec larenaissance du commerce, des groupements professionnels de marchands naissent dans ce contexte qui se veut difficile. Ces derniers s’unissent pour échapper souvent au péril de la route, pour contourner les embûches. C’est ainsi que dans les villes, dans les régions les plus développées économiquement qu’apparaissent des groupements qui portent le nom de Ghildes. Les hanses quant à eux sont aussides organes protecteurs du commerce. Le 11ème siècle voit l’apparition de signes de dépassement de cette société qui est pour l’essentielle vouée à la guerre et à la terre. Alors ces signes sont d’abord l’essoufflement du régime domanial, c’est aussi la renaissance du commerce, un début d’éveil urbain. Pendant le 12ème siècle le mouvement s’accélère, s’ouvre alors un autre versant de l’histoiremédiévale.
Au XIIIe siècle plusieurs types de métiers sont à distinguer. Les métiers jurés qui définissent librement leur règlement, les métiers réglementés leur règlement est rédigé par l'autorité municipale ce qui entraîne une autonomie faible et les métiers libres qui n’ont pas de personnalité morale. De ce fait, les cordonniers de Paris se retrouvent dans la catégorie des métiers réglementés.Aujourd'hui, le rôle presque exclusif des cordonniers est de réparer les chaussures. Chose qui était destinée uniquement aux savetiers au Moyen-Âge. A cette époque, les cordonniers ne pouvaient que fabriquer les chaussures. Avant le XIIIème siècle, le terme n’était pas celui de cordonnier mais de « sutor » ou de « corvoisier ». Progressivement, va être utilisé un cuir noble, contrairement à la...
tracking img