Commentaire de texte laclos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA 1 LACLOS, Des femmes et de leur éducation, 1783

Derrière ce titre Des femmes et de leur éducation sont en fait regroupées trois œuvres de Pierre Ambroise Choderlos de Laclos (1741-1803), auteur des Lumières : deux essais et un discours répondant à la question posée par l’Académie de Châlons — «Quels seraient les meilleurs moyens de perfectionner l’éducation des femmes». Ces trois textesn’ont été publiés qu’au XXe siècle.
Le discours d’Académie a été un moyen de promotion littéraire et sociale pour bien des écrivains du XVIIIe siècle. En 1783, quand Laclos entreprend de répondre à la question posée, il n’est pourtant pas un inconnu. Ses Liaisons dangereuses, publiées un an plus tôt, ont suscité un énorme scandale et ont assis sa réputation d’écrivain de talent. Mais la réflexion surla femme est à la mode et passionne Laclos. À la suite de Thomas (Essai sur le caractère, les mœurs et l’esprit des femmes dans les différents siècles, 1772) et de Diderot (Réponse à Thomas), puis de Mme d’Épinay (Conversations d’Émilie, 1774), Laclos entend lier le problème de la condition de la femme à celui de son éducation.
Nous sommes ici au tout début de la réponse à cette questionacadémique. L’écrivain introduit la question et pose les données du problème. De quelle manière Laclos traite-t-il du thème de l’éducation ? Quel discours propose-t-il pour répondre à l’Académie ?
Nous verrons comment derrière un discours argumenté et efficace (I) se cache une véritable polémique autour de la question féminine (II).

I. Un discours argumenté : pour une efficacité percutante

1. Undiscours…

Le texte que nous analysons, même s’il n’a jamais été prononcé, est un discours répondant à la question proposée par l’Académie de Châlon-sur-Marne. Aussi retrouve-t-on les éléments permettant au philosophe des Lumières de mettre en place une situation d’énonciation :
- implication du locuteur // pronoms de la 1ère personne comme « m’ » l.1, « je me » l.17, « je », « il me sera » l.18 ;- présence du destinataire, ici les femmes dès l’interjection initiale « Ô femmes ! » l.1 et les pronoms de 2e personne qui parcourent le texte (« vous », « votre »…) ;
- verbes au présent, à l’impératif, au passé composé // énonciation : « approchez et venez » (l.1) ; « vous êtes devenues » l.3 ; « laisse », « pouvez », rougissez »… ;
- déictiques « ce tableau » l.7 ;
- rapport à l’oral :« entendre » l.1.

2. …organisé : structure de l’argumentation, entre persuader et convaincre

Pour traiter la question, Laclos organise son propos en deux paragraphes distincts, de manière simple et cohérente, structurant son discours à l’aide de connecteurs logiques : « mais » (l.9), « si » (l.7, 8, 9, 10 etc.), « donc » (l.21) « or » (l.22) et le « c’est » final répété qui vient clore le texte.Deux mouvements distincts :
- le second paragraphe : phrases impersonnelles, présent de vérité générale, formule quasi-mathématique, neutralité du propos, termes abstraits pour mettre en place un syllogisme et opposer éducation et esclavage (cf. II. 1) → convaincre (logos)
- le 1er paragraphe : s’ouvre sur un portrait plutôt alarmiste de la condition féminine en cette fin du XVIII°s puis trouvesa révolution (au sens propre de renversement) à partir du « mais » l.9 jusqu’à l’énoncé de la thèse en italiques (mise en valeur) ; structures anaphoriques en « comment » et en « si » (système hypothétique) qui martèlent le propos, questions rhétoriques (citer), exclamations (citer), injonctions (citer), isotopie de l’émotion (citer) → persuader (pathos) les femmes d’agir et de réagir.

3.…et animé : la maîtrise de l’art oratoire

Pour rendre son discours plus vivant, Laclos met en scène et se met en scène // ethos : tel un prédicateur il use des différents outils de l’oral pour capter l’attention de l’auditoire et maintenir son intérêt éveillé :
- alternance de phrases brèves et de périodes plus longues pour rompre la monotonie du discours (citer) ;
- variation sur les...
tracking img