Commentaire de texte d'un extrait de critique de la raison pure , kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1710 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte: Critique de la Raison Pure
Kant



Il est admis dans l'opinion commune que l’Homme se définit par sa capacité à manier un langage articulé. Il permet à l’homme de penser et de communiquerses idées : il fonde donc la vie en communauté grâce à celui ci. Par conséquent cette aptitude culturelle que de manier le langage permet aux hommes d'échanger entre eux des façons différentes de raisonner. Cependant, cette faculté au langage ne pourrait se développer sans un contexte favorable à la liberté d'expression. C'est donc en partie sur cette liberté que le maintient de la sociétédémocratique repose. Cependant, le dialogue,qui dans nos sociétés se trouve sous forme de débat par exemple, favorise la multiplicité des opinions, des pensées, ce qui conduit donc à ce qu'il y ait des confrontations . Ainsi la prise de parole directe, ou la lecture d'un ouvrage, discours ou autre sont nécessaires pour donner une forme extérieure à la pensée.
Or, nous pouvons penser que il est nécessaire àl’homme d’extérioriser sa pensée pour lui donner une forme objective. Pour cela il se doit de rendre son jugement public afin de pouvoir le confronter à des jugements extérieurs. Ce qui peut paraître paradoxal, c'est que des opinions contraires, ou tout simplement différentes des nôtres, permettent d'affirmer ses propres opinions. Ainsi, nous pouvons nous demander comment l’homme passe du stadedu jugement subjectif, c'est à dire l’état immature de la pensée, car le jugement reste intérieur, sans forme concrète, au stade de jugement objectif, ce que nous pouvons définir comme étant la pensée extériorisée, que l'on a partagé avec autrui.
De cette façon, nous verrons pourquoi il est important, voire nécessaire pour Kant d'objectiver sa pensée. Dans un second temps, nous tacherons demontrer comment la liberté d'expression garantie la liberté de pensée, par conséquent comment cela permet d'accéder à l'Humanité, en envisageant cela dans un cadre universel.

Le XVIIIe siècle, siècle des Lumières, a vu se tourner une page importante dans l'histoire de la philosophie. En effet, cette période a vu naître en Europe la progression d'une certaine élite, qui a cherché à perfectionnerl'espèce humaine. C'est le cas du célèbre philosophe et humaniste Emmanuel Kant, qui a toujours prôné la réflexion, et la diffusion des idées. Dans La Critique de la Raison Pure, il émet la thèse que l'objectivité de la pensée humaine s'acquiert et se forge dans la confrontation verbale avec l'autre, c'est à dire dans une discussion qui engage à la réciprocité.
Dans un premier temps, Kant expliqueque pour objectiver sa pensée , il faut appuyer sa façon de penser, de raisonner, sur celle d'autrui. En effet, la confrontation directe, ou indirecte permet de remettre en cause son jugement personnel c'est à dire qu'un sujet A énonçant une thèse A devra faire face au(x) contradictions qu'implique l'énoncé de la thèse B d'un sujet B. Si ce sujet A recherche la raison, il sera alors troublé, etdevra mettre en œuvre toutes ses facultés intellectuelles pour pallier aux limites de sa réflexion. Ceci étant, il faut néanmoins considérer le fait que ces limites sont souvent conditionnées par la culture du sujet. Son entendement se heurte donc à des barrières socio-culturelles, qui «imposent » un certain mode de pensée, nous pouvons nous référer par exemple à la religion qui n'admet pas lesthéories scientifiques et vice versa, ainsi que l'Ethique occidentale peut être en grand décalage avec l'Ethique orientale.

Cependant, il faut noter que le relativisme culturel, non poussé à son paroxysme, est source de diversification des idées, et selon Kant cela amène à une amélioration. En effet, il estime,appliquant sa logique d'humaniste, que l'espèce humaine est perfectible , or...
tracking img