Commentaire de texte: l'assommoir, l'alambic.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1718 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
L’Assommoir, Chapitre II : Description de l’alambic.

Le passage proposé ici est un extrait que L’Assommoir, roman naturaliste écrit par Zola en 1877, retraçant la vie pathétique et tragique de Gervaise, jeune ouvrière provinciale qui a suivi son compagnon Lantier à Paris.
Abandonnée, avec ses deux enfants, par celui-ci, Gervaiserencontre Coupeau dans un bar qui porte le nom de l’œuvre « L’Assommoir », situé dans le quartier de la Goutte d’Or. Dans cet extrait du chapitre 2, ils prennent « une prune » à l’eau-de-vie. Tous deux ont souffert jadis de l’alcoolisme : le père de Gervaise battait sa mère, quand il avait trop bu et le père de Coupeau est tombé d’un toit, alors qu’il était ivre. Pourtant, Gervaise éprouve une étrangefascination pour l’alambic du père Colombe qu’elle tient absolument à voir.
Quelle place prend cette description de la machine au sein de la vie de l’héroïne et de l’œuvre en général ?
Ce texte s’inscrit bien dans le mouvement naturaliste, dont l’auteur est le chef de file, et à travers le relais des regards portés sur l’alambic par les différents personnages de la scène, le narrateursuggère déjà le fléau de l’alcool qui touchera chacun d’eux par la suite.

-------------------------------------------------
I/ Une scène naturaliste
-------------------------------------------------
A/ Une atmosphère populaire
-------------------------------------------------
B/ Une description précise du mécanisme de l’alambic
-------------------------------------------------
II/Le relais des regards
-------------------------------------------------
A/ Le regard de Gervaise
-------------------------------------------------
B/ Le regard de Coupeau
-------------------------------------------------
C/ Le regard de Mes-Bottes
-------------------------------------------------
III/ De la réalité à la vision
-------------------------------------------------A/ La transfiguration de la machine
-------------------------------------------------
B/ Le symbolisme de la scène

Cet extrait ne déroge pas aux principes naturalistes chers à l’auteur, puisqu’il utilise des thèmes et des procédés propres à ce mouvement littéraire.
En effet, on remarque dès la première lecture du passage, qu’émane de la scène une atmosphère populaire. Lespersonnages principaux sont issus de la classe ouvrière : Gervaise est blanchisseuse et Coupeau, Zingueur. De plus, ils se trouvent dans un bar, lieu privilégié des ouvriers du 19ème siècle. L’auteur va alors s’attacher à décrire la scène comme s’il l’avait observée sur le terrain en faisant montre d’un réalisme cru. Il dresse le portrait d’un ivrogne et de ses camarades de beuverie, Mes-Bottes, quiincarne l’ivrogne type, et pour se faire il s’attarde sur les gestes et le langage de l’assemblée. Mes-Bottes « était venu s’accouder », position stéréotypée du pilier de bar, il rit d’un rire métaphoriquement qualifiée de « poulie mal graissé » et ses camarades « rican[ent] ». Cette ambiance joviale et détendue est aussi soulignée par l’utilisation des jurons, « Tonnerre de Dieu ! », et de l’argot :« vitriol, dès à coudre, roussin de père Colombe, fichu grelot ». Tout est mis en œuvre par l’auteur pour créer ici un véritable effet de réel qui renforce l’illusion référentielle et nous donnent l’impression d’assister à une tranche de vie au sein d’un quartier ouvrier de Paris.
De plus, le texte nous plonge dans une description précise et technique de l’alambic. Au début, le fonctionnement del’alambic, appareil à distiller l’alcool, est pris en charge par Coupeau : « et le zingueur… lui expliqua comment ça marchait, indiquant du doigt les différentes pièces ». On retrouve ici la volonté d’expliquer, d’observer, ainsi que le registre didactique propres à l’esthétique naturaliste. Le narrateur insiste sur la matière et les « formes » de l’objet ; et Coupeau use d’un vocabulaire...
tracking img