COMMENTAIRE DE TEXTE L ILE DES ESCLAVES DE MARIVAUX

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 1 (297 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE DE TEXTE L ILE DES ESCLAVES DE MARIVAUX, SCENE 1

Nous allons étudier un extrait de l’île des Esclaves de Marivaux écrit en 1725. Marivaux est un écrivain de lamoitié du XVIIIème siècle, l’époque libertin. Il connu par son théâtre comme par exemple le Paysan parvenu. L’extrait que nous étudierons se situe dans la scène 1 où Iphricate,l’esclave de Arlequin ont fait naufrage sur une île fondée, occupés par des esclaves révoltés. Dans cette île, les rôles sont inversés, c’est l’esclave qui devient le maître etinversement.
En quoi cette scène est-elle comique ?
Nous allons étudier dans un en premier les relations entre les personnages, puis les réactions des personnages et enfin d’une autreconception du théâtre.

I- Relations entre les personnages

On remarque une tension entre les deux personnages, Iphicrate va même insulter son esclaves Arlequin « esclaveinsolent ». Arlequin provoque constamment son maître « je t’en prie, je t’en prie ; comme vous êtes civil et poli ; c’est l’air du pays qui vous fait cela » et va même jusqu’à lemenacer « je ne t’obéis plus, prends y garde ». Il emploie souvent des interjections « Eh ! », « Oh ! Oh ! »… qui signale le plaisir qu’il éprouve d’être sur cette île et de se sentirpour une fois supérieur à son maître. Mais Arlequin est un esclave qui se maîtrise et va finir par pardonner son maître car il considère que cela fait partie de la race humaine« mais va, je te le pardonne : les hommes ne valent rien.»

II- Réaction des personnages

On constate Iphicrate ne veut pas accepter les changements, il ne veut pas perdre saliberté sur cette île et est plus polit envers Arlequin, son esclave « Avançons je t’en pris.». Mais Arlequin n’est pas dupe et voit tout de suite le jeu de son maître.
tracking img