Commentaire de l'incipit de la cantatrice chauve

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jouée pour la première fois en 1950, La Cantatrice Chauve d'Eugène Ionesco est la première pièce de théâtre de son auteur. Il s'agit d'une pièce avant-gardiste du théâtre de l'absurde, par conséquent elle est assez atypique. L'extrait que nous allons étudier est la scène d'ouverture de la pièce. Nous verrons que Ionesco met en scène un couple banal et sans intérêt, dans le but de se moquer de sespersonnages et de nous montrer sa vision de la vie.

Dans cette scène d'ouverture, il y a deux personnages. Mais, de la première à la dernière ligne, c'est Mme Smith qui monopolise la parole, M. Smith se contente de faire "claquer sa langue" sans vraiment l'écouter. En fait, on peut dire que c'est une sorte de monologue. Il faut dire qu'elle parle mais que c'est pour ne rien dire, et ellesemble pouvoir continuer des heures comme ça. Il est assez amusant de voir ce personnage raconter chaque détail de sa vie sans que son mari ne lui prête attention. On remarque tout de suite que ce n'est pas une scène d'ouverture comme les autres.
Cette scène d'ouverture est d'autant plus inhabituelle que ce que raconte Mme Smith dans son monologue est absolument sans intérêt. On note qu'il y aune insistance sur le champ lexical de la cuisine, qui est un sujet qui semble passionner Mme Smith, d'ailleurs elle nous fait la liste de tout ce qu'elle a mangé au dîner : "soupe", "poisson", "pommes de terre au lard", "huile", "sel", "poireaux", "oignons". Cette longue énumération renforce l'idée d'insignifiance car ça n'est absolument pas intéressant pour le lecteur de savoir ce que lespersonnages viennent de manger. On voit qu'elle ne s'intéresse qu'aux choses matérielles, ce qui montre une certaine étroitesse d'esprit. La présence de répétitions (il y a dix-neuf fois le mot "anglais" dans la scène, et le verbe "cuire" est répété trois fois dans la même réplique) rendent les phrases lourdes et soulignent la platitude des propos de Mme Smith. La phrase "ça me fait aller aux cabinets"marque le paroxysme de la futilité et, en fait, ce qu'elle dit est tellement ridicule et paraît tellement absurde dans une pièce de théâtre que cela en devient drôle. La scène a donc un côté comique. De plus, selon les règles du théâtre, on n'est pas censé parler de choses aussi grossières dans une pièce. Ensuite, elle pose des questions auxquelles elle n'attend même pas les réponses : "commentça se fait ?", puis elle recommence directement à parler, et fait des blagues auxquelles elle est la seule à rire : "elle avait plus de sel que toi. Ha ! Ha ! Ha !". Ce qu'elle dit est assez stupide, dépourvu de réflexion ; on voit que Ionesco met en scène des personnages banals, et surtout vides.
M. Smith, quant à lui, semble n'écouter que très distraitement ce que lui raconte sa femme. On nousdit dans les didascalies qu'il ponctue simplement son discours en faisant "claquer sa langue" quelques fois, et puis en "continuant sa lecture", mais il est clair qu'il ne prête guère attention à elle. Il y a une identification du lecteur à ce personnage car il est, en quelque sorte, dans la même situation que lui. En effet, quand on lit cette scène d'ouverture, au début on est un peu perplexedevant cette situation absurde et ces répliques ridicules, qu'on lit rapidement, en attendant la suite. On se demande quel est l'intérêt du texte en "continuant" nous aussi notre "lecture"... Finalement, cette scène d'exposition est aussi insolite qu'intriguante car elle pousse le lecteur à avoir envie de lire la suite, pour comprendre où est-ce que Ionesco veut en venir.

Bien sûr, ce n'estpas par hasard que Ionesco met en scène les Smith, ce couple si banal et cliché (le nom "Smith", extrêmement répandu en Angleterre, renforce d'ailleurs cette idée de banalité). La scène est en fait une parodie de la bourgeoisie et de tous ces gens vides qui parlent pour ne rien dire, elle montre au lecteur le ridicule de ce mode de vie qui tourne autour de règles de bonne conduite et de choses...
tracking img