Commentaire descartes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (473 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Augustin De Castro Pastor.
La question du soi L1
texte; DESCARTES, Méditations métaphysiques, Méditation seconde.« Je suis une chose qui pense »
R. DescartesL'âme est pour Descartes une substance indépendante, et seul les êtres pensants ont une âme. Il y a pour Descartes une grande différence entre l'âme et le corps : «  je me nourrissais, que je marchais,que je sentais et que je pensais... » C´est l'âme qui est une pensante (res cogitas ou « chose qui pense »), Le cogito sera la base de tout doute
qui est l'outil pour différencier entre le vrai etle faux. Nous pouvons avoir, dit-il, une connaissance claire et distincte de l'âme, indépendamment du corps: cela en fait donc une substance

||
||

« je me considérais, premierment, comme ayant un visage, des mains, des bras... » lamatière est une substance étendue (res extensa). il considère la nature de l'organisme de
notions de forme, l'espace, des éléments sensibles, et le mouvement, (bien que le mouvement n'est pas attribué parlui-même, mais autrement à partir de laquelle il le reçoit.) « Par le corps, j’entends tout ce qui peut être terminé par quelque figure ; qui peut être compris en quelque lieu, et remplir un espace entelle sorte que tout autre corps en soit exclu »...  En raison de cette distinction entre substance pensante et substance étendue, soit entre l'âme et le corps, on parle souvent d'un dualisme...
tracking img