Commentaire dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de Français
-
Dom Juan

Dom Juan est une comédie ou l’on trouve le schéma classique maitre/valet. Cette œuvre est du théâtre de la commedia dell Arte. Techniquement, dans une pièce, le valet a pour rôle d’être drôle, un peu fou-fou.
Dans cet extrait de Dom Juan, c’est le valet qui parle le plus, et nous pouvons penser qu’il est intelligent. Dom Juan, lui,teins un discours scientifique, c'est-à-dire un discours très rationnel « Je crois que deux et deux font quatre, et que quatre et quatre font huit. » Cette réplique nous montre que Dom Juan ne veut pas entendre parler de religion.
Dans cet extrait, on peut voir qu’il y a un jeu d’opposition entre raison et passion. La raison étant le résonnement de Dom Jan, un raisonnement à l’état pur(mathématiques, physique, SVT), où les sentiments n’entre donc pas en compte. Et La passion (les affects), ici le raisonnement du valet, qui est le réservoir intérieur des sentiments. On comprend que Dom Juan aime profiter de la vie et ne pose pas de questions sur « l’après mort », il ne croit donc pas en Dieu. Par opposition, Sganarelle, le valet, nous fait comprendre qu’il croit en Dieu et veut queDom Juan y croie.
Nous allons donc tout d’abord étudier les arguments positifs du valet, et ensuite comprendre pourquoi Sganarelle reste un valet malgré tout.

Le valet utilise plusieurs « armes » pour son argumentation. En premier lieu, il utilise l’ironie en flattant son maitre « La belle croyance, et les beau article de fois que voila ». On peut donc penser que Sganarelle faitpreuve de beaucoup de malice, car si cette phrase blesse Dom Juan, celui-ci pourra réfléchir à cette mauvaise plaisanterie, et se remettre en question sur le fait de ne pas croire en Dieux. Sganarelle est, de part cette phrase d’autant plus intelligent car il a su tourné le sens de la phrase de tel sorte à ne pas se moquer ouvertement mais plutôt subtilement (grâce a l’ironie) de Dom Juan, qui, onle rappel est le maitre.
Sganarelle enchaine ensuite avec un phrase interrogative « Votre religion a ce que je vois est donc l’arithmétique ? », qui dans ce cas la est une question rhétorique car ce n’est pas réellement une question mais plutôt une affirmation sous forme de question à laquelle Dom Juan n’est pas amener à répondre. Elle a pour but de mettre le flou dans les réflexions de DomJuan, il sera donc en obligation de réfléchir à sa positon dans la religion.
Il peut donc commencer son argumentation, après avoir ébranlé l’attention et surtout la curiosité de Dom Jan. Il utilise donc des arguments positifs pour faire plier Dom Juan. D’ailleurs il l’interroge encore mais cette fois ci de manière plus philosophique, Il pose de façon implicite une questions philosophiqueclassique sur la création du monde «  Je voudrais bien vous demander qui a fait ces arbres là, ces rocher, cette terre et ce ciel que voilà la haut, et tout cela s’est bâti de lui-même » . On pourrait penser que cette question est posée pour faire réfléchir Dom Juan. Car peut être ne s’était il pas encore poser la question, peut être que cette déclaration le fera méditer sur l’existence oul’inexistence de Dieu.
Pour accentuer encore plus sur cette question philosophique et ne pas faire oublier a Don Jan la question précédente, Sganarelle utilise le champ lexical de la nature « arbre », « rocher », « champignon », « ciel »,  « terre ».Il fait preuve d’une intelligence rapide car il sait enchainer vite et bien ses arguments. Il sait étoffer et ne perd que très rarement le fil de sonsujet.
Sganarelle valide son propos en prenant Dom Juan pour exemple et en le questionnant sur sa propre existence « Vous ! », d’ailleurs « vous ! » est repris plusieurs fois dans le texte, c’est une occurrence.
Sganarelle parle maintenant de l’anatomie de l’homme (d’où l’énumération du champ lexical de la médecine), et, cette fois encore, lui pose une question «Pouvez vous voir […]...
tracking img