Commentaire du coup d'etat de louis napoléon bonaparte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE COUP D'ETAT DU 2 DECEMBRE 1851

I)Mise en place du texte

A)Les auteurs
Cette affiche est signée par 2 auteurs.
Le second et le moins connu est Charles de Morny (demi-frère de Louis-Napoléon Bonaparte) né en 1811 et mort en 1855. Militaire, homme d'affaire, puis politicien en tant que orléaniste indépendant. Il s'engage au coté de son demi-frère à partir de 1849 et devient ministre del’intérieur lors du coup d’État de 1851.
Louis-Napoléon Bonaparte est donc le premier auteur et vraisemblablement le plus important (son nom est d'ailleurs écrit en premier et en lettre capital). Charles Louis-Napoléon Bonaparte de son vrai nom est un français né le 20 avril 1808 à Paris et mort le 9 janvier 1873 au Royaume-Unis. Issu de la famille Bonaparte, fils de Louis Bonaparte et d’Hortensede Beauharnais, mais aussi neveu de Napoléon Ier, il est prince français dès sa naissance et prince de Hollande.
Mais en 1815, tous les Bonaparte sont bannis du territoire français, il part alors avec sa mère et vit sa jeunesse en exil en Suisse allemande (ce qui sera à l'origine de son fort accent germanique en français). Élevé par sa mère, grande admiratrice de Napoléon Ier, il devient lui-mêmeun admirateur constant et croissant pour le personnage et les idées de son oncle. C'est à cette même époque qu'il adhère aux idées révolutionnaires de libération des peuples, et il part donc pour l'Italie en 1830 et s'allie au mouvement des Carbonari.
Son œuvre Rêveries politiques paru en 1833 reflète la double attirance de Louis-Napoléon Bonaparte à la fois pour les idéaux de la Révolution de1789 et pour la conquête impériale.
En 1830, avec les Trois Glorieuses et la chute de Charles X, il espère pouvoir profiter de la situation mais en est empêché.
Il tente alors par la suite ses premiers coups de force : le complot de Strasbourg en 1836 et le complot de Boulogne-sur-Mer en 1840. Mais mal conçus et sans basse populaire, ils se terminent par deux échecs.
Louis-Napoléon Bonaparteprofite cependant de la Révolution de 1848 et de la chute de la monarchie de Juillet pour revenir en France, il se présente comme candidat aux élections de l'Assemblée nationale constituante et est élu. Son élection est validée après de nombreuses difficultés liées aux réticences de l'Assemblée, mais il renonce finalement à son mandat le 16 juin, accusé de soutenir les manifestations populaires.Cette démission lui évite d'ailleurs d'être impliqué dans la répression des « journées de juin ».
Il se présente à nouveau aux élections législatives de septembre 1848 et est élu député à l'Assemblée. Celle-ci adopte en novembre la Constitution de la IIème République qui prévoit l'élection du président au suffrage universel pour 4 ans. Cette élection est fixée le 10 et 11 décembre 1848, etLouis-Napoléon Bonaparte se présente. Soutenu par le parti de l'ordre (qui pense pouvoir le manipuler) et rassemblant les mécontents de tout bords (et les paysans notamment), il triomphe face au républicain Cavaignac avec 74.5% des voix. Le 20 décembre 1848, surnommé le prince-président, il entre en fonction et prête serment : « je jure de rester fidèle à la République démocratique, une et indivisible,et de remplir tous les devoirs que m'impose la Constitution ». Celle-ci limite largement les pouvoirs du président qui est soumis soit à l'Assemblée, soit au conseil d’État.

B)Le contexte
Que s'est-il passé entre décembre 1848 et le coup d 'État de décembre 1851 ?
Durant cette période, la République est dirigée par le président bonapartiste avec des ministres orléanistes, et à partir desélections de juin 1849 une Assemblée largement dominée par les conservateurs du « parti de l'ordre ». C'est une République extrêmement conservatrice malgré la résistance des « Montagnards » ou « démocrates-socialistes ». Louis-Napoléon Bonaparte laisse les conservateurs se décrédibiliser par une politique réactionnaire et impopulaire, comme l'intervention militaire à Rome pour réprimer une...
tracking img