Commentaire du film dr folamour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3241 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Le document que nous allons vous présenter est le film Dr. Folamour réalisé par le cinéaste américain Stanley Kubrick. Malgré seulement 14 longs métrages en 46 ans de carrière, il s’est imposé comme un des cinéastes marquants du XXème siècle. C’est avec son adaptation du roman de Nabokov, Lolita, sorti en 1962 qu’il connaît vraiment le succès. Il va ensuite enchainer les chefsd’œuvre, chacun traitant de sujet polémique et contemporain : Full Metal Jacket traite de la guerre du Vietnam, les sentiers de la gloire porte sur la 1ère guerre mondiale, Orange mécanique sur la violence ou 2001, l’Odyssée de l’espace parle de la conquête de l’espace. 
Lorsque Dr. Folamour sort en avril 1964, les Etats Unis sortent alors à peine de la crise de Cuba (la découverte de missiles soviétiquessur l’île de Cuba) qui a failli faire tomber le monde dans une Troisième guerre mondiale. Ils sont ainsi plongés dans la guerre froide et s’affrontent de manière indirecte avec l’union soviétique notamment par l’intermédiaire d’une course aux armements. Le film Dr. Folamour, dont le vrai nom est « Dr. Folamour ou comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe » parle de cette courseaux armements et de la menace nucléaire qui pèse alors sur les deux blocs, et en démontre l’absurdité grâce au parti pris humoristique du réalisateur. Le jeu des acteurs y est primordial et notamment la prestation de l’acteur Peter Sellers qui ne joue pas moins de 3 rôles différents dans le film.
Nous avons choisi de vous présenter dans une première partie le film, son auteur et son inscriptiondans le contexte de guerre froide et dans une deuxième partie les caractéristiques de la guerre froide telles qu’on les retrouve dans le film.

I. Kubrick et son film, Dr. Folamour
A. Le Film
Docteur Folamour, sorti en salle en avril 1964 se déroule en pleine guerre froide. Le général Jack Ripper atteint d’une folie paranoïaque est persuadé que son impuissance sexuelle a été provoquée par lessoviétiques. Ceux-ci auraient introduit dans les fluides corporels des américains des substances. Je cite, « Je ne peux rester là et permettre à l’infiltration communiste, à l’endoctrinement communiste, la subversion communiste et au complot international communiste, de saper et de souiller tout nos précieux fluides corporels ». Il décide alors de donner l’ordre à ses B-52 d’envoyer des bombesnucléaires en Russie. Il prend soin de couper la base aérienne sur laquelle il se trouve du reste du monde, lui seul connaissant le code permettant de stopper les avions envoyés. Une réunion est alors organisée dans une salle d’opération souterraine du gouvernement américain « la chambre de guerre », en présence du président des Etats Unis, de l’ambassadeur russe aux Etats Unis et de généraux pourtenter d’arrêter les avions. La solution trouvée consiste à donner aux russes la position des avions pour qu’ils les détruisent. Finalement, le code est trouvé et tous sont arrêtés sauf un dont le système de communication est endommagé. L’ambassadeur russe mentionne alors l’existence d’un système de défense secret, la machine infernale, qui serait en fait une bombe nucléaire capable de toucher latotalité de la surface terrestre. Celle-ci se déclencherait en cas d’attaque américaine en Russie, et personne n’aurait le pouvoir de l’arrêter. Le dernier avion lancera finalement une bombe, déclenchant ainsi l’holocauste nucléaire et la fin de l’humanité. C’est alors qu’intervient le docteur Folamour qui propose comme solution de sélectionner un groupe d’individus selon des critères de robustesseet d’intelligence pour les hommes et de beauté pour les femmes qui irait se réfugier au fond des puits américains pour survivre à l’explosion.
B. L’« humour cauchemardesque » comme instrument de dénonciation
Le film est une adaptation d’un roman de Peter George « Two hours to doom » qui est un thriller à suspense très sérieux décrivant le dilemme thermonucléaire et la possibilité d’un...
tracking img