Commentaire du text d'anna arendt

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (737 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire du texte de Hanna Arendt, la condition de l’homme moderne, 1961-1993.
Introduction
1) Elle est contre la théorie traditionnelle. A savoir que la automatisation= libération.
2) Probs :leberation du travail grace a la technique. Es ce que cela entrainera l’occasion d’exercer des activiter plus noble ou cela entrainera-t-il une plus grade allienation des travalleur ?
3) La these: consequence d’une societer ou le travail n’existerait pas. Et donc sa these et qui aboutirait au vide, au desoeuvrement, a l’ennuit => consequence negative de la mecanisation.
4) + Automatisation= liberation= liberation de l’homme, de l’humaniter de la liberation du travail + + les travailleur ne savent pas ce qu’est une activiter libre et donc ils perdent le sens de ce qu’est une œuvredesinterresser +++ quand le travail est la seul activiter la vietravailleur débouche sur le vide.
Développement
+ Le rêve de ne plus travailler, est le rêve de l’humanité. L’automatisation est un instrument qui permet d’échapper partiellement au travail. Oncroix voir une libération de l’asservissement, donc c’est un point positif. Or Anna Harret est pessimiste. Il y a donc une contradiction.
++ Elle parle d’une societer des travailleurs. Elle parle desocieter, il ne s’agit pas d’individu, mais d’un tout. Elle parle de l’ensemble. Quand elle parle « d’egaliter » cela veux dire que nos societer on définit l’homme par le travail. La mecanisationentraine un allegement du temps de travail. Déjà que tout les hommes reves de ce liberer du travail. L’ensemble de la societer qui conditionne, qui formate l’homme. Autrement dit, c’est la societer quioffre un schema mentale, et cela fait qu’il deviennent egaux a ce niveau car il pense et agissent paraille. La liberation du temps de travail pourait etre positives si les hommes pouvaient investir...
tracking img