Commentaire du texte de fulbert de chartres, lettre à guillaume v d'aquitaine (1020).

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire du texte de Fulbert de Chartres, Lettre à Guillaume V d'Aquitaine (1020).

Introduction:

Le document présenté est un extrait de la lettre envoyée par l'évêque Fulbert de Chartres (né vers 960 et mort en 1028) au duc d'Aquitaine Guillaume V.
L'auteur de cette lettre a d'abord été connu comme chanoine, c'est à dire membre du clergé attaché au service de l'église de Chartres, etécolâtre, maître de l'école monastique de Chartres. Il fut nommé évêque par le roi capétien Robert II en 1006.
C'est à ce titre qu'il fut consulté par le duc d'Aquitaine, confronté au refus d'obéissance d'Hugues IV seigneur de Lusignan, sur les obligations du vassal envers son seigneur.
Le lien vassalique apparaît au IXème siècle et se développe au Xème siècle.
Il s'agit d'un serment personnelfait d'un homme libre (le vassal) à son seigneur, et de ce serment naissent des obligations mutuelles.
La société féodale se caractérise donc par ces liens féodo-vassaliques et par une nouvelle organisation du pouvoir politique.
En effet, à cette époque, l'Etat ne remplit plus ses devoirs et le pouvoir politique se privatise.
Une nouvelle hiérarchie est établie, le roi capétien se trouve ausommet de celle ci, toutefois il est un seigneur parmi tant d'autres dans le domaine de ses vassaux et n'exerce un pouvoir effectif que dans le domaine royal.
Dans cette consultation juridique, il est question des obligations du vassal envers son seigneur mais à travers cette réflexion, il traite également des évolutions du lien féodo-vassalique au XIème siècle. D'abord un lien personnel, le lienvassalique par son évolution, et notamment par la remise du fief, créée la confusion et semble être devenu un lien entièrement contractuel.
Comment la remise du fief est elle devenue la partie entraînant les obligations ?
Le lien vassalique était à l'origine un lien reposant sur le dévouement personnel. Ce dévouement était exprimé et officialisé à travers une cérémonie très formalisée (I). Laconséquence de la création de ce lien était la remise d'un fief au vassal. Cette concession a pris de plus en plus d'importance et a finit par constituer la source principale des obligations (II).

I/ La vassalité: un lien personnel en désuétude

Le lien vassalique est un contrat par lequel un homme libre (le vassal) s'engage dans la dépendance d'un autre homme (le seigneur). Il prend forme aprèsune cérémonie (A), à la suite de laquelle nait des obligations réciproques (B).

A/ La cérémonie, fondement du lien vassalique

La cérémonie comporte plusieurs étapes.
La première est celle de l'hommage. Ici on retrouve le commendatio mérovingien, le principe est semblable; soumission d'un homme à un autre homme plus puissant.
Le vassal doit se présenter tête nue et désarmé devantle seigneur. Ensuite il s'agenouille et place ses mains dans celles du seigneur, il s'agit du datio mannum. Ensuite le vassal prononce ces paroles au seigneur « je deviens ton homme », le seigneur quant à lui répond « je te reçois et te prends pour homme ». Le vassal reçoit alors l'osculum (baiser sur la bouche). Ainsi le rite de l'hommage est terminé.
La deuxième étape est celle du serment.Celui ci s'inspire du leudesamio carolingien. Charlemagne l'utilisait pour s'assurer de la fidélité de ses grands fonctionnaires
Ici, le vassal fait serment de fidélité sur la bible ou sur des reliques. La dimension religieuse est très importante car c'est le serment sur ces Ecritures saintes qui va permettre de faire pression sur le vassal dans le cas où il ne respecterait pas les obligationsqui découlent de cette cérémonie. En effet, il « serait coupable de perfidie et de parjure » qui sont des sanctions très sévères consistant à excommunier le vassal coupable et à le condamner à une damnation éternelle.

A l'issu de cette cérémonie naissent des obligations réciproques. Toutefois, même s'il s'agit d'un contrat synallagmatique, les obligations du vassal sont plus importantes que...
tracking img