Commentaire du texte de gustave flaubert, madame bovary, 1857, 1° partie chapitre iv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (983 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gustave Flaubert est un écrivain réaliste ses textes sont très riche en descriptions car celui-ci a évolué dans un milieu scientifique qu’il l’a orienté vers une observation rigoureuse de ce qu’ilveut décrire. De plus ses textes sont intéressant et on voit qu’ils ont été très bien travaillé car Flaubert relisait et retravaillait ses textes jusqu’à obtenir un résultat parfait dans les sonoritéset le rythme. Flaubert a vécu en Normandie et ça se voit dans ses textes tout comme dans cet extrait quand il parle de cidre, typique de la Normandie. Dans ce commentaire je vais m’intéresser au cadrede l’histoire. Ensuite je me concentrerai sur l’organisation de la description qui est présente dans la première partie du texte. Ensuite j’étudierai la syntaxe des deux parties et je la comparerai.Enfin j’étudierai la focalisation de cet extrait et je montrerai. J’expliquerai les effets produit par l’organisation de la description, la syntaxe et la focalisation.

Cadre du récit :
L’histoirese déroule dans un hangar lors du banquet de mariage d’Emma Bovary et de son époux. Ce qui est peu banal pour des gens qui ne sont pourtant pas modeste quand on voit le repas. C’est un moment clef durécit car c’est cette union qui va déclencher tous les malheurs d’Emma.

Organisation de la description :
Tout d’abord Flaubert décrit le lieu en deux mots : « sous le hangar de la charreterie»Je pense qu’il ne s’attarde pas tellement sur la description du lieu car celui-ci n’est pas extraordinaire pour un banquet de mariage.
Il en vient à la table, le repas qui lui a plus d’importancecar Flaubert le décrit très bien. C’est un repas énorme, il nous donne faim. Il fait cela sous forme d’une énumération pour montrer l’abondance du repas. Je cite : « Il y avait dessus quatre aloyaux,six fricassées de poulets, du veau à la casserole, trois gigots, et, au milieu, un joli cochon de lait rôti, flanqué de quatre endeuilles à l'oseille
Il décrit ensuite, encore un peu plus...
tracking img