Commentaire et dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (670 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire
1) L'analyse du texte dans le détail selon 4 types d'étude et selon les types de textes 

- l'étude lexicale : les champs lexicaux ; les modalisateurs, les niveaux de langue, lesconnotations, etc…
-l'étude rhétorique : les figures de style, les registres (lyrique, pathétique, sur l’amour…)
- l'étude grammaticale : la ponctuation, les types de phrases, la valeur des temps-l'étude poétique : la versification, rythme, sonorités
-l'élaboration du plan
Vous avez repéré des idées récurrentes, des remarques qui convergent ou se complètent autour d'une même idée. De votreclassement doivent surgir 2 ou 3 idées directrices, dont chacune met en valeur un aspect caractéristique, un enjeu du texte.

-De là vous rangez vos remarques autour de ces idées directrices àl'intérieur de « sous parties » qui permettent d'approfondir vos axes de lecture.

2) Plan
* Intro :
Dans un premier temps, vous présentez le texte, l'auteur et, donnez des informations sur l'époqueà laquelle le texte a été écrit. Il s'agit de contextualiser l'extrait que vous devez étudier. Si vous ne connaissez pas l'auteur ni l'époque, ou le courant littéraire qui vous est proposé, vous aureztoujours soin de rappeler les éléments essentiels, s'ils sont donnés, qui accompagnent le texte, généralement écrits en italiques.
Dans un second temps, vous indiquez les spécificités du texte : sonthème, le genre auquel il appartient, la situation et les personnages mis en présence. Ces informations éclairent déjà votre lecture personnelle car ils montrent que vous ne considérerez pas que tousles textes sont identiques et de fait que leurs études peuvent être interchangeables.
Arrive la problématique que vous allez étudier, la direction générale que va prendre votre lecture 
Enfin vousannoncez votre plan, deux ou trois parties, sans évoquer vos sous parties.
* Conclusion :
La conclusion est elle aussi trop souvent bâclée et expédiée en trois lignes. Or, elle a pour but de...