Commentaire (fiche) de la cigale de jean anouilh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1171 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La cigale - Jean Anouilh

Introduction

Jean Anouilh
XXème siècle
dramaturge (Antigone, réécriture de Sophocle) et fabuliste

"La cigale"
fable qui reprend le thème de "La Cigale et la Fourmi" de La Fontaine (qui s'est inspiré d'Esope)
mais Anouilh ne se contente pas d'adapter la fable du 17ème à son époque
Anouilh en fait une création originale et lui donne une nouvellesignification
= intertexte / pastiche

Comment Anouilh transforme-t-il la morale de l'apologue de La Fontaine ?

L'art du récit

Deux récits rythmés et plaisants

chez La Fontaine
choix de vers courts et impairs (7 pieds)
nombreux enjambements et rejets
donne un rythme souple et naturel

chez Anouilh
différences entre les vers
rejets et enjambements

dans les deux
alternancerécit/discours
narrateur s'efface derrière ses personnages et donne plus de poids à leur paroles
anime le récit

Présence du fabuliste dans les deux fables

La Fontaine émet un jugement v16 "c'est là son moindre défaut"
Anouilh commente malicieusement entre parenthèses

procédé fréquent de ce genre, le fabuliste se manifeste tout en se mettant à distance
pousse le lecteur à faire de même etsuscite la réflexion

Anouilh reprend certains choix d'écriture de La Fontaine

La progression de la fable

construction fondée sur un coup de théâtre
reversement de situation
retournement du sens de la fable de LF

LF : plaidoyer en faveur de la cigale, incarnation de l'insouciance du poète
Anouilh y ajoute une satire mordante du milieu artistique de son époque
fait de la cigale unpersonnage antipathique

fable construite à la façon d'une comédie grinçante en 5 actes
1er acte (v1-8) : présentation du personnage principal, la cigale
2ème acte (v9-32) : la visite chez le renard. La cigale se tait et écoute le renard qui propose un marche de dupe
3ème acte (v32-44) : réponse inattendue de la cigale qui dévoile le personnage et constitue un coup de théâtre. Le renard setait
4ème acte (v45-55) : fausse sortie, très théâtrale, de la cigale qui se drape de ses atours et occasionne un quiproquo, le renard se trompe encore sur son interlocutrice
5ème acte (2 derniers vers) : en forme de dénouement et d'épilogue, revient sur le renard et sur sa décision de changer de métier

➜ jeu d'Anouilh sur les inversions, décalages, coups de théâtre. Son but et de surprendre,d'amuser le lecteur. On peut reconnaître un pastiche de la fable de LF, respectueux et facétieux.

L'art du portrait

Le choix d'animaux différents

Anouilh : supprime la fourmi au profit du renard (rusé)
cigale devient le personnage principal, dément sa légende de la fable source (LF)
cigale en réalité une fourmi
moteur du récit (v9), impose sa parole, calcule, décide, ordonne("j'entends" x2, "je veux")

LF garde le souci de vraisemblance, respect de la nature
Mais Anouilh pousse le merveilleux de la fable jusqu'au bout
cigale drapée dans une cape de renard qui domine un renard

le serpent = le mal
Anouilh reprend le cliché : serpent = perfide

Donc Anouilh respecte les codes de la fable
pousse invraisemblance jusqu'au bout

La cigale : 2 héroïnes diamétralementopposées

Anouilh inverse totalement les caractère
trompe les attente du lecteur
dès le début : richesse de la cigale de A ≠ pauvreté de cigale de LF

la cigale de La Fontaine
insouciante
totalement démunie (insistance du narrateur x3)
honnête : multiplie les preuves de sa bonne foi
modeste dans sa demande, humble dans ses propos
sans défense : ne réplique pas et se laisse condamner àune mort certaine

la cigale d'Anouilh
très riche v4,5,6,7
malhonnête : "en avoir à gauche" = avoir de l'argent de côté
image de la chanteuse de cabaret avec sa cape de vision et son fard
cupide : lexique de l'argent très présent dans son discours, place du mot : à la rime
autoritaire : verbes de volonté, emploi du futur à valeur d'impératif
menaçante : allusion au serpent comme...
tracking img