Commentaire guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Problematique:
En quoi cet extrait revele t-il d'une argumentation efficace s'aidant de l'ironie?
Comment Voltaire utilise t-il les armes philosophiques pour reveiller la conscience de l'Homme?
Comment Voltaire fait-il adherer le lecteur à sa these?

Intro:
« Guerre » est un extrait du Dictionnaire Philosophique de Voltaire, cet oeuvre étant une véritable arme philosophique, où il mèledictionnaire et pamphlet. C'est un véritable texte engagé où l'auteur veut essayer de faire adherer le lecteur à son point de vue sur la guerre qu'il appelle « boucherie heroïque » et les défauts de la société.
Par quels moyens va t-il y parvenir? Nous essayerons d'y répondre en étudiant premièrement la dénonciation de la guerre, puis nous verrons la critique de Voltaire vis à vis desresponsables de celle-ci, où la célèbre ironique voltairienne reste toujours présente.

Dénonciation de la guerre, par l'ironie
a) Un acte de barbarie
b) Spectacle dénué de sens, désesperant
II. Pamphlet contre les responsables de la guerre
a) Un sentiment d'indignation et pitié envers les rois, hommes au monstrueux pouvoir
b) Une denonciation de l'hypocrisie de la religion(complicité)

Cet extrait est dont un texte philosophique, où Voltaire s'engage fortement. En effet, basée sur l'argumentation, celui-ci va arriver à faire passer son message, son point de vue.
Voltaire dénonce clairement le « n'importe de quoi » de la guerre, et des combattants. En effet, dans la phrase « si un chef n'a eu que le bonheur de faire egorger deux ou trois mille hommes il n'en remerciepoint Dieu.. » le pronom relatif que, par le côté ironique, montre que Voltaire est indigné par le manque d'humanité de ceux-ci. Il choque également le lecteur avec ses données: Il dénonce le fait que « deux ou trois mille hommes tués » ne représente rien pour ceux-ci, et qu'au contraire c'est loin d'être assez. Nous voyons également dans la citation suivante « Mais lorsque.. dix milles exterminés..et que, pour comble de grâce, quelque ville a été detruite alors on chante.. » que l'auteur insiste sur la barbarie des hommes a toujours vouloir tuer plus, il nous horrifie encore une fois par le nombre « dix mille exterminés » qui, en quelque sorte, est un nombre qui commence a devenir satisfaisant pour les guerriers. L'ironie est encore présente avec « pour comble de grâce » renvoyant au faitqu'en plus des nombreux morts, ils souhaitent voir les villes saccagées de fond en comble. Dans le dernier paragraphe, le champ lexical et les conotations sont à l'horreur, à la douleur et à la mort « fracasse le corps, meurt à vingts ans, tourments inexprimables, cinq ou six mille mourants, pour la dernière fois, ville [...] détruite, cris des femmes et des enfants, expirants, ruines »
Nousvoyons également que fce spectacle nous apparaît, par l'argumentation de Voltaire, comme dénuée de sens. Ni nous, ni Voltaire lui-même ne comprenons en quelque sorte le but de cette « boucherie », car si ce n'est de conquir et toujours conquir, pour un soit-disant plus grand pouvoir, but totalement non raisoné qui ne touche au final qu'un seul homme, il n'y en a pas.
Nous voyons ceci par toutessortes d'oppositions, qui montrent efficacement la stupidité de ce spectacle, et le point de vue ironique de Voltaire sur ceci. « Le merveilleux de cette entreprise infernale », « invoque Dieu, avant d'exterminer son prochain », « bonheur, faire egorger », « comble de grace, ville détruite, chante », «  la même chanson sert pour les naissances, mariages ainsi que pour les meurtres. » , « religionnaturelle, religion artificielle » Voltaire est railleur et sarcastique, il a une critique virulente et moqueuse envers la guerre et ses raisons. Il utilise la déformation par l'exagération pour montrer le ridicule de ce spectacle.

Aprés avoir étudier la dénonciation de guerre de Voltaire, en acte simplement barbare et denué de tout sens et de toute raison, nous allons maintenant voir que cet...
tracking img