Commentaire histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
,Chapitre 1 : Mondialisation et interdépendances
     I/L'explosion des flux mondiaux :
A . .Les échanges continuent leur expansion :
En 2002 :-échange de marchandises : 6400 milliards de $, 11 800 en 2009
               -échange de services 1500 milliard de $ , 2700milliards en 2009-
Pour tous ces chiffres tenir compte de la baisse tendanceille du $ actuellement
Depuis 1990 : -les traficsmaritime et aérien ont augmenté de 40%
                       - Les trafics téléphoniques ont augmenté de 500%
Causes :
- la levée des obstacles douaniers ; les IDE des FTN ont aussi explosé (IDE : Investissements Dire ts Extérieurs)
-progrès des techniques (la révolution du conteneur à la fin des années 1950 aux Etats-Unis) : la Chine utilise une armada de porte conteneurs pour exporterdans le monde entier.
-baisse du coût des transports : gigantisme des navires de 200 000t à 500 000 tonnes
-stratégie des FTN (FMN) (firme trans. nationales)
Ces flux grandissant reposent sur de très puissants réseaux logistiques tous reliés entre eux de manière très hiérarchisée reliant des territoires très lointains.
Ces flux requièrent des moyens technologique et des capitaux importants donctrès peu d'états peuvent développer ce type d'infrastructures logistiques.
Ils sont polarisés par la triade et la façade orientale de l'Asie15/206 états réalisent 70% des transports mondiaux, les autre étant marginalisés par le coût des transport 1/4 de la pop mondiale n'a pas accès a l'électricité et au téléphone.

B Les hommes n'ont jamais été aussi mobiles.
  C'est une mobilité accrue quireflète les inégalités du monde. Quelle que soit la raison (travail, réfugié, vacances) elle est possible grâce a la multiplication des moyens de transport.
Les flux de travailleur migrants sont alimentés par les inégalité socio économiques croissantes entre les pays N-S, SS, PMA-Pays émergents .On peut observer 2 types de flux : qualifié et non qualifié .
On est passé de 45 millions de migrantsen 1965 à 150 en 2002 et 300 millions aujourd’hui (2009), dont une part d’illégaux considérables, évalués entre 30à 50 millions.
Il y a 20 millions de réfugiés politiques. Pas toujours facile de distinguer entre migrations politiques et migrations de travail. Les migrations climatiques ont aussi déjà commencé
Le tourisme de masse à l'échelle planétaire est passé de 25 en 1950 a 810 millions depersonnes.
Elles viennent principalement des Etats-Unis et de l'Europe et représentent 2/3 des destinations.
C. Aujourd'hui,les flux de capitaux irriguent la planète .
Le marché est un phénomène planétaire avec un système de communication qui relie toute les places financières.
Les banques peuvent trouver les meilleures placements grâce à la déréglementation qui aboutit à libérer totalement laconcurrence engendrant une mobilité des capitaux.
La logique spéculative domine la mondialisation. Elle expose l’économie mondiale à des crises financières à répétition (1987, 1997, 2008)
Les états sont donc de plus en plus soucieux d'offrir des capitaux mais aussi de les retenir afin de ne pas fragiliser leur économie.
     II/ Les acteurs de la mondialisation.
A .Les états nations au cœurde la mondialisation
La mondialisation est née de choix politiques et de choix économique des états capitalistes les plus puissants
Ils ont dérégulé et donc ouvert leur économie, ils ont imposé leur point de vue libéral au reste du monde.
Ils vont prendre la tête d'association régionale basées sur le libre échange :ALENA, UE, MERCOSUR.
Le groupement des principales puissances défend sesintérêts :G 8. Mais le G20 accueille également les pays émergents et fait entendre leurs voix ; la Chine a un rôle grandissant .
L'état demeure un état central selon sa taille et sa puissance. Il a pour but de défendre ses propres intérêts.
Il doit faire attention aux réseaux non limités par les frontières comme les ONG (entreprise non gouvernemental)
B .Les firmes transnationales (FTN) à l'assaut...
tracking img