Commentaire incipit les fleurs bleues - queneau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FLEURS BLEUES – RAYMOND QUENEAU

Raymond Queneau (1903-1976) est un romancier du XXème siècle, il est membre du courant littéraire « OULIPO » (Ouvroir Littéraire Potentiel). Il est reconnu pour ses œuvres décalées telles que Exercices de style. Il avait de multiples talents : il était traducteur, linguiste, philosophe et aimait beaucoup les mathématiques.

Quels jeux entretient Queneauavec ses lecteurs ?

I. Jeux sur les mathématiques
1. Numérologie
Queneau aime jouer avec les mathématiques :
Raymond et Queneau sont tout deux composés de 7 lettres.
Il est né le 21 (soit 3x7). La date écrite dans l’incipit est le 25 (2+5=7) sept(7)embre 1264 (1+2+6+4=13 : date écrite en toutes lettres, ce qui attire l’attention, notamment sur le sept de septembre qui se confondalors avec le reste des nombres.). Le nombre 7 représente le cosmos, et 13 représente la renaissance.

2. Nombre de chapitres
Le roman est composé de 21 chapitres : 21 = 3x7.

II. Jeux sur le langage
1. Jeu de mots
Confusion absurde et illogique entre la géographie et l’histoire, ligne 2 à 4 « le duc d’Auge se pointa sur le sommet du donjon de son château pour y considérer, untantinet soit peu, la situation historique. ». Puis qualification péjorative pour l’histoire « des restes », « phénomènes usés » et « déchets se refusant à l’émiettage ».
Présence d’une citation déformée d’un poème de Baudelaire « La boue est faite de nos pleurs » devient « La boue est faite de nos fleurs ». Le titre du recueil de poésie de Baudelaire est « Les fleurs du mal », ce qui peut faire penserau titre « Les fleurs bleues ».
Mélange important de vocabulaire. Termes vulgaires avec « Mouscaillot » faisant penser à mouscaille (= excréments, merde), langage familier avec « le Duc d’Auge se pointa », expression récentes lors de la parution du livre tels que « en petit arroi » et « la ville capitale ». Il invente aussi des mots à consonance médiévale mais qui n’existent pas, comme« mélancolieux »
Il ne battit point sa femme parce que défunte » est absurde. Puis, le lecteur reprend ses marques puisqu’il est écrit que le duc d’Auge bat nombre de personnes. Il n’y a plus de présence de l’absurde, jusqu’à ce qu’il soit écrit « des tapis, quelques fers encore chauds, la campagne, monnaie et, en fin de compte, ses flancs. ». En effet, ce ne sont que des expressions et clichés, et le verbebattre perd sa signification initiale. On voit ici encore que c’est la signification des mots qui intéresse l’auteur.
Utilisation traditionnelle du récit avec temps de passé, troisième personne. Le lecteur commence à retrouver ses habitudes de lecture mais Queneau lui rappelle que ça ne doit pas être le cas en repartant avec de multiples Calembours (= Jeux de sons, avec les homonymes) :
*« Deux Huns » pourrait donner « deux » et « un » : Clin d’œil à la date du début écrite en toute lettre. Mais aussi « Deux Huns ; non loin d’eux un ». Encore un Calembours qui vient appuyer le premier puisqu’il s’agit du même son.
* Queneau parle aussi de « Francs ancien » sachant que le livre est publié dans les premières années des nouveaux Francs. Mais Franc peut aussi être un adjectif qui peutsignifier plusieurs choses : sincère (en parlant d’une parole) ou sans mélange (en parlant d’une couleur). Or, on sait qu’au contraire, l’auteur mélange tout dans le roman.
* « Sarrasin de Corinthe » est tout aussi significatif que les autres Calembours. Les sarrasins n’étant jamais venus en Corinthe, Queneau fait ici une allusion aux raisins de Corinthe.
* « Alains seuls » donneforcément linceuls. De plus, Alains est mis au pluriel, ce qui rend impossible leur solitude. Non seulement il y a eu une énumération de plusieurs peuples se trouvant avec eux avant, mais en plus, sachant qu’ils sont plusieurs Alains, ils ne peuvent pas êtres seuls. Gag à répétition avec « Les normands buvaient du calva ».
* « Les Huns préparaient des stèques tartares » fait une allusion au...
tracking img