Commentaire - La maison Nucingen - Honoré de Balzac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1082 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Honoré de Balzac,
La maison Nucingen (1838)
Introduction
Honoré de Balzac est né à Tours le 20 mai 1799 et il est mort le 18 août à Paris. Il quitte son travail de clerc de notaire pour se consacrer à la littérature qui le passionne. Il est le premier, avec Stendhal, à introduire le courant littéraire du réalisme.
La maison Nucingen est un des nombreux romans de la Comédie Humaine. C’estun texte du registre polémique et de type narratif. La maison Nucingen est en quelque sorte la suite du Père Goriot, on y retrouve les mêmes personnages.
Tout commence dans un restaurant parisien dans lequel un homme surprend la discussion de quatre journalistes : Finot, Blondet, Couture et Bixiou. Ceux-ci commentent la réussite étonnante de Rastignac, qui doit son succès à la maison Nucingen,la fameuse banque parisienne. Il aurait compris « que l’argent n’est une puissance que quand il est en quantités disproportionnées ». Les hommes expliquent comment Nucingen escroque ses clients, en simulant des faillites.
Quel est le personnage de héros type du réalisme chez Balzac ?
Nous verrons les personnages type de la maison Nucingen, de Balzac, pour ensuite analyser la vision de lasociété par Balzac.
I/ Les personnages type du roman

Pour commencer, Rastignac est présent depuis de nombreux romans dans la comédie humaine. Il n’est pas riche au début de sa vie. Puis il rencontre Delphine. Cette jeune femme était ignoble avec son Père, qui, lui, la chérissait. Elle épouse ensuite le baron de Nucingen ; ainsi Rastignac comprend que les femmes sont un des moyens pour s’élever dansla société. Eugène de Rastignac a donc commencé à fréquenter Delphine, sous l’œil amusé du baron. Il gère des affaires frauduleuses, s’enrichit et son ambition augmente rapidement. Il accepte contre son gré, pour ne pas offenser le baron, une affaire qui pourrait rapporter beaucoup d’argent. Mais il était bien plus intéressé par le fait de faire fructifier la fortune de Delphine.
Ainsi, onpeut remarquer qu’Eugène de Rastignac est ambitieux et généreux. On peut le qualifier de personnage double. Naïf et méprisant à l’égard de la société Parisienne d’abord, il décide de se protéger en se forgeant une armure d’égoïsme.

Contrairement à Eugène de Rastignac, le baron de Nucingen est le personnage type du financier. Il dirige une banque et cherche à gagner de l’argent quelques ensoient les conséquences.
Dans cet extrait, Nucingen prépare sa troisième liquidation, il veut spolier cent familles afin d’augmenter sa fortune. Plusieurs familles importantes et aisées lui ont confié leur argent. Il échafaude un plan réaliste afin de faire croire à une faillite, pour ensuite disparaître quelques temps. Pour réussir son coup il a besoin de l’aide de Rastignac mais celui-cirefuse. Nucingen réussit finalement à convaincre Rastignac.
En parallèle, Nucingen s’amuse de voir Rastignac essayer de monter les échelons de la société en utilisant sa propre femme. Cela ne le gêne pas car il se reconnait en Rastignac. On reconnait donc les traits typiques d’un personnage pour qui l’argent est le plus important, un « Napoléon de la finance » comme le paratexte le dit.
On peut doncvoir que Nucingen est un personnage type « financier » car il est prêt à tout pour faire du profit. Il se lance dans des opérations complexes afin de maximiser ses gains.

Balzac représente donc dans ce texte les deux personnages type, le financier et l’ambitieux : « L’ambitieux » à travers Rastignac,qui bien que généreux , est prêt à risquer la fortune de plusieurs familles pour augmenter lasienne. « Le financier » en la personne de Nucingen est prêt à tout pour augmenter sa richesse quelles qu’en soient les conditions.

II/ La vision de la société
Balzac, à travers ses romans, dépeint la société de son époque en laissant transparaître son point de vue. Il a écrit La maison Nucingen à une époque d’industrialisation sans précédent. Les banques et la bourse se développent à...
tracking img