Commentaire : la tirade de créon, antigone, d'anouilh 1946

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1551 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire : La Tirade de Créon,
Antigone, d'Anouilh 1946

Antigone est une œuvre théâtrale librement inspirée de la tragédie Grecque Antigone de Sophocle rédigée en 1946 par Jean Anouilh. Dans l'extrait étudié Créon, le roi de Thèbes essaye de sauver Antigone, qui vient de braver l'interdit royal par pitié filiale. Il essaye de lui faire entendre raison dans une longue tirade où ilexplique qu'il faut bien que quelqu'un dise oui afin de faire régner l'ordre. C'est le métier de roi.
Afin de répondre à la problématique qui est : Quelles sont les objectifs de Jean Anouilh et comment les propose-t-il aux lecteurs ?
Nous étudierons dans une première partie comment Créon conçoit son pouvoir, puis nous analyserons son argumentation afin de sauver Antigone.

Tout d'abord nousobserverons comment Créon voit le rôle d'un roi.
Effectivement Créon se présente comme le capitaine qui mène la barque au milieu des menaces extérieures. Antigone reste sur sa position et Créon se met en colère : il commence à perdre son sang froid, il y a beaucoup d'exclamation et de langage familier: « bon dieu ! »(l26), « Petite idiote ! »(l25), langage familier qu’il n’a jamais utilisé auparavant.Ilfait appel à la compréhension d’Antigone « j’ai bien essayé de te comprendre moi ! »(l25) Mais le passé composé montre que cet acte est déjà un échec. La répétition de « il faut »(l25), (l26) insiste sur l’obligation d’agir, Créon est excédé. Pour se faire comprendre, il va utiliser
une métaphore filée sur la barque, qui représente l'état et l'ordre. Il s’exprime d’une manière générale. Sanspersonne pour gouverner et faire les choix difficiles « cela prend l'eau »(ll26-27) à cause de l’égoïsme humain, l'eau représente « crimes, de bêtise, de misère... »(l27). Il montre que s'il n'était pas là : « gouvernail est là qui ballotte »(l28) la situation serait catastrophique : «  le mât craque, et le vent siffle, et les voile vont se déchirer, et toutes ces brutes vont crever toutesensembles »(31-33) Cela est mis en valeurs par la répétition du « et »(l31), (l32), (l33) qui donne un rythme .C’est l’anarchie, on est prêt de la guerre civile et certains essayent de tirer profil de la situation : « piller la cale »(l29), «  construire un petit radeau confortable »(l30).Tout n’est qu’égoïsme et lâcheté : « tirer au moins leurs os de la »(l31) le vocabulaire devient familier « brute»(l32), « crevée »(l32), « leur peau »(l33), conséquence de l’égoïsme général. Chacun ne pense qu’à « leurs précieuses peau »(l33) et « leurs petites affaires »(l34).
Créon veut montrer à Antigone qu'il est nécessaire, qu'il détient le pouvoir avec légitimité et que s'en lui Thèbes tomberait dans le Chaos. Il se dépeins comme un héros, sauveur du peuple et de l'ordre.
Créon cherche à faire «comprendre »(l24), (l25), (l44) le problème à Antigone. Il s'adresse donc à son intelligence et à sa raison, il cherche à la convaincre que sa propre position se justifie pleinement. Créon s’efface. Le rôle d'un dirigeant est difficile en période de crise, lorsqu'il s'agit de remettre de l'ordre dans le pays et de faire respecter les lois. Il faut bien que quelqu'un « mène la barque » (l26) dans latempête, Cette métaphore assimile le roi au capitaine d'un navire. Il a un champ lexical du bateau tous au long de la tirade qui forme une métaphore filée : « barque »(l26), « eau »(l27), « gouvernail »(l28), « équipage »(l28), « cale »(l29), « radeau »(l30), « mât »(l31), « vent »(l31), « voiles »(l32), « vague »(l39), « pont »(l40), « barre »(l43) « bateau »(l43). Il lui fait comprendre que dansune telle tourmente, il n’a pas le temps de se poser des questions, de réfléchir. Il faut agir comme le montre la métaphore « on prend le bout de bois »(l37). Elle est marquée par de nombreux verbes d’actions « prend »(l37), « redresse »(l37), « gueule »(l38), « tirer »(l38). Le capitaine est alors parfois amené à prendre des mesures et à sanctionner, pour cela, il faut : être le plus fort,...
tracking img