[Commentaire] le cid - corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1336 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CORNEILLE – Le Cid

I) Introduction Générale:

Au théâtre, l’auteur cherche à transmettre ses propres valeurs aux spectateurs (= valeur du bien ou du mal). Le Héros incarne le bien et son adversaire incarne le mal. La fiction théâtrale a besoin d’un personnage comme marque unificatrice de l’action sous le nom de se personnage s’élabore le lieu et le sujet d’un discourt. Se texte est unextrait de pièce écrit par Corneille à un moment ou Louis XIV avait interdit les duels pour faire plier les seigneurs.
Ici Don Diègue et le compte (Don Gomèse) se querelle a propos d’un titre de précepteur qu’a reçu Don Diègue. Le compte prétend que le titre lui revient car c’est lui le nouveau générale des armées d’Espagne alors que Don Diègue est âgé et n’a plus cette charge. Il faudra donc savoircomment les personnages se présentent dans leur propre discourt pour connaître les valeurs que défend Corneille.

II) Lecture :

III) Introduction :

IV) Annonce du plan :

Pour comprendre quels sont les valeurs qu’incarnent les personnages.
Nous allons étudier.

1) Comment les personnages se présentent dans leur discourt.

a) le comte d’abord revendique la valeur vaillance commel’atteste le champ lexicale de la prouesse guerrière et de la gloire.

- Nous retrouvons des mots de cet ordre à la rime victoire et gloire / combat et bras v203-204

- D’autre pat nous retrouvons une structure binaire dans sa bouche, met lauriers sur lauriers victoire sur victoire v202

- De plus le compte emploie des métonymies qui sont introduites par le démonstratif « ce » qui glorifie le «moi ».

- Enfin l’usage de la première personne du singulier confirme, qu’a côté de la vaillance il place une autre valeur : l’orgueil le comte se présente donc comme quelqu’un qui incarne les valeurs, de la gloire et de l’orgueil.

b) Don Diègue partage lui aussi ses valeurs du compte, mais il en revendique une nouvelle qui s’exprime à travers l’expression « je le sais » : qui incarne lasagesse.
C’est donc sur ces 2 versants que s’oppose le compte et Don Diègue. D’autre part Don Diègue se présente comme un Homme au service de l’état v214 « un monarque ». Il incarne donc une nouvelle société qui n’est plus celle du Moyen Age, mais qui est moderne (la raison d’état) les personnages ne se contentent pas de ce présenter, il se donne aussi la peine de présenter l’autre.

Au vers 195 «si vous fûtes vaillant, je le suis aujourd’hui ». Quelqu’un dont la Gloire est révolu. Réponse de Don Diègue vers 212 « Vous êtes aujourd’hui ce qu’autre fois je fus » .
Don Diègue répond par une phrase inverse qui indique que cette valeur ne lui confère aucune autorité. Nous pouvons observer les ressemblances et les oppositions entre 2 vers.

Opposition :

- Lexicale autre fois etaujourd’hui
- Grammatical première personne, deuxième personne (vouvoiement) entre le passé et le présent.

Chiasme : Ce jeu de parallélisme et d’opposition montre que chacun se sert de l’autre comme faire-valoir en montrant qui est l’autre je montre qui je suis. Dans cet affrontement cherche à être reconnu comme le meilleur et à dévalorisé l’autre.

2) La mise en scène de rapport de force.

Il nousappartient à présent d’étudié quels sont les rapports de force de ce texte et de comprendre pourquoi Corneille a voulu les mettre en scène.
En effet on peut se demander qui est l’offenseur et qui est offensé.
Analysons pour cela la disposition des répliques

a) Les répliques s’enchaine longuement du vers 195 à 207 puis du vers 208 à 214 pourtant les points de suspension au vers 207 doiventêtre interprétés comme une rupture de la parole, donc une infraction aux règles de la politesse or Don Diègue a voulu clore le débat ce qui est un signe de sagesse quand on s’aperçoit que l’autre en face cherche un duel. Cependant Don Diègue relance le débat en disant « voyez toutefois » ce qui met de l’huile sur le feu, il rappel le motif de la jalousie du comte. Don Diègue a exercé une...
tracking img