Commentaire, le discour de vautrin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (840 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Vautrin est passé à l'attaque en agaçant Eugène, la dispute s'envenime et en arrive à un duel dans "les artichauts". Vautrin calme le jeune homme et s'efforce de le désarçonner.Première partie : personnage inquiétant, extra-lucide ou espion ?

Vautrin s'efforce de montrer à Eugène l'antagonisme violent de sa situation : l'aspiration sociale et la réalité de sa condition.Pour cela il développe un tableau et un portrait d'une exactitude redoutable.

Le contrôle de l'équipage : le tableau des hobereaux provinciaux

* Le ton est ironique, volontairement enjoué etpaternaliste : Vautrin singe le tableau d'une famille régnante en révélant la sordide condition de la famille Rastignac.

Il emploie volontairement un NOUS révélateur : il prend part à cettevie, il manifeste son intérêt pour le jeune homme, tout en lui montrant son inexpérience et en se moquant du décorum que la caste nobiliaire veut maintenir à tout prix, en utilisant ce pluriel demajesté, réservé à l'autorité royale..

* Derrière cet humour dévastateur, la peinture est très réaliste :

Tous les signes extérieurs de richesse et de caste sont bien présents, mais fortementdévalorisés : l'éducation est faite par la tante, l'instruction par le curé de la paroisse, le train de vie - vêtement, nourriture, domesticité - répond à un souci de stricte économie.

* Lasatire en vient "aux culottes" du père et à la "bouillie de marrons" : en fait cette famille "noble" vit comme les paysans du lieu.

Le portrait de l'ambitieux

Vautrin s'acharne alors à révéler lescontradictions douloureuses entre aspirations et réalité : il utilise systématiquement l'antithèse vigoureuse pour décrire chaque instant de la vie d'Eugène.

La construction est savante : symétrieavec chiasme au milieu et gradation dans la description :

Aspirations Réalité

* nous avons les Bauséant pour alliés et nous allons à pied,
* nous voulons la fortune et nous n'avons...
tracking img