Commentaire le hareng saur de huyssmans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
«  Le hareng saur »

1874 – Le drageoir aux épices- recueil de poèmes en prose - d’abord le drageoir à épice - remarqué de Zola, de Maupassant – sujets disparates mais unité de style –publiée à ses frais parce que refusée à cause du style hors norme - sonnet liminaire = « un choix de bric-à-brac » - « Don de peindre avec le mot inattendu » - Peuple peint sans complaisance – Peintre choisitdes couleurs dont la violence ne fait que rehausser cette sorte de tendresse (pour le peuple) qu’il ne veut pas s’avouer -
Style visuel de peintre – précision et coloris d’enluminure – naturaliste
Sac au dos – nouvelle inspirée de son expérience de la guerre, insérée dans le recueil des Soirées de Médan en 1877.
Exhale son écœurement devant le monde moderne – Peint l’absurdité de l’existenceterne, inconnue et sans issue = pessimiste – S’attache à des détails qui nous paraissent sans importance mais qui sont pour lui le reflet de cette existence terne –
A rebours – 1884 – rupture avec l’esthétique naturaliste- Des Esseintes (perso principal) est le type du décadent maniaque impuissant à renouveler sa sensation sinon par un détraquement systématique du système nerveux, par une rechercheeffrénée d’imagination bizarre et d’excentricité morbide – A rebours illustre le changement profond que va connaitre la littérature avec le symbolisme. Des Esseintes manifeste un dégout du siècle et arrive a une sorte de nihilisme.
Là bas – 1891 – étape satanique
Huysmans se croit victime des vengeances diaboliques des Roses croix (templiers)
Conversion qui étonne le monde littéraire –renouvellement de son écriture dans le style catholique
Il s’occupe alors moins de construire une intrigue que de faire entrer des digressions sur l’art, la bibliophilie, l’histoire, la science et la religion.

Huysmans dans son œuvre Le Drageoir aux épices, titre évoquant à la fois la multiplicité des thèmes et l’exotisme cher au XIXème siècle, visite le genre du poème en prose initié précédemment parAloysus Bertrand et Baudelaire. Le hareng saur fait partie intégrante de ces « bonbons » poétiques surprenants et toujours différents. En effet, rompant avec une tradition poétique qui convoque des sujets nobles ou dignes d’intérêt, JK dresse le portrait d’un « hareng saur », sujet choquant par son prosaïsme. Le poème oscille ainsi entre réel révélateur et « magie évocatoire », mélangeantdifférentes formes d’art. Dans quelles mesures la forme ambivalente par excellence du poème en prose, permet-elle au poète de transfigurer le réel ?
Nous pouvons déceler 3 mouvements distincts dans ce poème :
L1 à 4 : Un portrait métaphorique et minutieux
L5 à 10 : Un jeu de lumière poétique
L11 à 14 : La confusion des arts

Le hareng saur = thème trivial, sujet étonnant, naturalisme – Dès le titre= synesthésies
« Ta robe » = personnification, adresse directe, éloge // cheval
« O hareng » = apostrophe incantatoire x2 – effet renforcé par l’exclamative.
Musicalité produite par la répétition des mêmes structures syntaxiques (Anaphore) et par le travail des sonorités = assonances en –an et répétition des sons – Cui.
Métaphores filées = cuivre, robe, feuilles
« palette » = hyperonyme -référence au monde pictural qui inaugure l’isotopie des couleurs et des artistes
« soleils couchants » = influence baudelairienne confirmée par l’emploi du pluriel (« La vie antérieure ») – Picturalité empruntée
Hypotypose brève mais efficace = présentation des « soleils couchants » et du « vieux cuivre » qu’on imagine facilement sur des casseroles dans une nature morte naturaliste.
Goût del’exotisme = voyage de la couleur – importance des tons ocres et mordorés (Espagne, inde et orient)
Accumulation attributives et descriptives d’images poétiques à fonction cognitive : il superpose différentes réalité pour transformer et explorer la réalité de l’objet décrit.
Description, Ennoblissement d’un élément commun, sublimation par la métaphore et le recours à des matériaux précieux et...
tracking img