Commentaire le mal rimbaud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1009 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMPOSITION Le mal de Arthur RIMBAUD

Arthur RIMBAUD poète français du XIXe siècle, période de guerre contre la Prusse, à écrit des recueils poétiques entre quinze et vingt ans, en outre illuminations, derniers vers, ou Poésies. « Le mal », sonnet extrait de ce recueil divisé en deux parties relate tout d’abord les horreurs de la guerre puis il évoque dieux dans la deuxième partie. Nousnous demanderons pourquoi et contre qui RIMBAUD écrit il ce poème, nous verrons la mesure de son engagement. Nous aborderons dans un premier temps le contraste et l’atmosphère des tableaux de la guerre, puis nous verrons comment RIMBAUD exprime son émotion face aux victimes de la guerre et du malheur, enfin nous travaillerons sur le message implicite du sonnet.

Dans les deux premièresstrophes, RIMBAUD parle de la guerre avec des termes comme : « crachats rouges » ; « mitraille » ; « tas fumant » ; « morts »… Tous ces termes violents descriptifs de la guerre franco-prussienne (écarlates ou verts fait référence aux couleurs d’uniforme des soldats) forment un tableau violent des champs de bataille. D’un autre coté on a dans les deux tercés, un tableau plus calme, parlant de l’égliseet des femmes. On relève cependant un passage mis en valeur par un tiret du vers 7 au vers 8 qui parle de la nature et représente « la cassure » entre le thème de la guerre, la violence et la religion et les mères. En plus de cette opposition dans le fond du texte. On retrouve également des différences syntaxiques, le poème est constitué d’une unique phrase, les quatrains ont uneproposition circonstanciel de temps introduite par « tandis que » suivit d’une deuxième proposition sans lien distinct, tandis que les tercés ont une proposition principale « -il est un Dieu, » suivit de plusieurs propositions relatives (la proposition principale est mise en valeurs par le tiret et la virgule qui l’encadre. Cette division syntaxique entre les quatrains et les tercés ayant lessubordonnées puis la principales ensuite s’appelle un dyptique, cela renforcent cette symétrie en contraste. Parallèlement à ce contraste, on remarque une double d’atmosphères, les quatrains montrent la guerre et la souffrance relevé par ce champ lexical : « mitraille » ; « tas fumant » ; « morts » … et dans les tercés la religion : « Dieu » ; « autel » ; « encens » ; « calices » ; «hosannah »… On remarque également que ces deux thèmes sont révélés par un jeu de couleur, on remarque dans les quatrains la forte présence de la couleur rouge symbole du sang: « crachat rouge » ; « écarlate » ; « feu » ; « tas fumant »… Tandis que dans les tercés on retrouve le noirs symbole de l’église : « bonnet noir » ; et l’or symbole de Dieu : « calices d’or ». Enfin on retrouve le passagedu vers 7 au vers 8 ou la couleur et le vert symbole de la nature: « herbe ». On retrouve donc bien un contraste entre la guerre et la religion aussi bien sur le fond que sur le plan syntaxique. Ce contraste se retrouve ensuite dans l’atmosphère donné au deux tableau, l’un violent et l’autre la religion.

Dans un second temps nous allons voir l’émotion du poète face à ces deuxtableaux. RIMBAUD utilisé dans sont premier tableau beaucoup de figure de style, nous allons donc les travailler afin de comprendre les sentiments de l’auteur face à ce qui l’écrit. Dans le premier vers on relève une métaphore « les crachats rouges de la mitraille » ; « la mitraille » représente ici les coups de fusil donc la guerre, et « les crachats rouges » qui représentent la blessure humaine, lesang qui coule, les morts au combat. On a donc a guerre qui est comparé grâce à la métaphore au mort. On a ensuite une deuxième métaphore au vers 4 : « Croulent les bataillons en masse dans le feu » ; « les bataillons » sont les hommes en guerre qui sont comparé par la métaphore a de vulgaire buches de bois qui brulent dans le feu de la guerre, cette métaphore est reprise ensuite au vers 6 ou...
tracking img