Commentaire "le mariage de figaro" acte i scène 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1731 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au XVIIIe siècle, alors qu’un vent de contestation traverse le siècle marqué par l’apparition de penseurs, le théâtre n’échappe pas à ce courant protestataire. C’est la comédie qui, sous le signe de l’amusement, aborde ces thèmes polémiques. En 1778, Pierre Augustin Caron de Beaumarchais écrit Le Mariage de Figaro, oeuvre théâtrale dans laquelle il exerce une satire de la justice, une critiquedes privilèges, et une critique de la situation de la femme à cette époque. La première représentation officielle aura d’ailleurs lieu en 1784, après plusieurs années de censure. Cet ouvrage fait partie d’une trilogie qui commence avec le Barbier de Séville, puis vient le Mariage de Figaro, et enfin La Mère Coupable. L’acte I scène 1, qui constitue la scène d’exposition de la pièce, met en scènedeux personnages repris de son oeuvre précédente, Le Barbier de Séville, Figaro et Suzanne. Les deux protagonistes conversent au sujet de leur chambre future, Figaro étant promis à Suzanne, puis au sujet du comte Almaviva, maître de Figaro. Nous allons tenter de répondre à la question suivante : comment la scène d’exposition lance-t-elle l’intrigue ? Pour ce faire, nous verrons dans une premièrepartie quelles sont les données initiales de l’action, puis nous étudierons les signes annonciateurs de la crise, et enfin nous analyserons les enjeux de la comédie.

Les données initiales de l’action

Le mariage est annoncé dès la première didascalie. En effet, «Suzanne attache à sa tête le chapeau de la mariée». La didascalie permet au lecteur de se mettre en contexte avec la scène. Tout desuite, le lecteur sait que le mariage va être le thème principal de la scène d’exposition. Plusieurs autres indices permettent de savoir que ce thème tient une place importante dans la scène : «ce joli bouquet virginal», «l’oeil amoureux d’un époux». On apprend même que la cérémonie se déroule le jour même par l’intermédiaire de Figaro quand il dit : «le matin des noces».
On apprend donc que lacérémonie de noces se déroule le jour même. Ce thème du mariage est aussi marqué par le jeu amoureux entre les deux protagonistes.
Le jeu amoureux entre Figaro et Suzanne est très présent au début de la scène. En effet, quand Suzanne se montre à Figaro avec le chapeau, ce dernier lui prend les mains. C’est un signe d’attachement de la part de Figaro et de nouveau, la didascalie joue un rôleprépondérant. C’est aussi un signe symbolique, la main établit le contact entre les deux amoureux, la parole est laissée de côté, le toucher de main de Figaro suffit pour comprendre ses sentiments envers Suzanne. Par ailleurs, quand les jeunes amoureux se parlent, ils ne cessent de s’appeler par des noms plein d’affection : «mon fils», «mon ami» pour Suzanne, «ma charmante», «ma petite Suzanne» pour Figaro.Tous ces douces appellations prouvent l’amour qu’ils ressentent l’un envers l’autre. Figaro fait aussi beaucoup de compliments à Suzanne. En effet, quand elle lui demande comment elle le trouve avec son chapeau, ce dernier répond en disant que sa beauté est «sans comparaison», il tente par là de la charmer, pour lui rien n’est plus beau que ce qu’il voit en face de lui. Puis il lui dit : «que ce jolibouquet virginal». Il estime qu’elle a de bons goûts. Par ailleurs, il lui dit que c’est «une belle fille», il la flatte. De plus, il rajoute : «à l’oeil amoureux d’un époux» à la fin de sa phrase. Il lui fait un clin d’oeil, il tente de la séduire.

On peut donc dire que la scène commence sous de très bon auspices, Suzanne et Figaro sont prêts à se marier et l’on remarque que leur amour estsolide. Cependant, plusieurs signes montrent que quelque chose de malsain se prépare.

Les signes annonciateurs de la crise

Les objets présents sur scène peuvent être considérés comme des signes annonciateurs de la crise. En effet, dès le début, la didascalie annonce que la chambre est à demi-démeublée. On remarque donc que le décor est pauvre. De plus, le terme n’est pas choisi au...
tracking img