Commentaire le philosophe scythes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1211 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I recit plaisant
a) un recit a la structure claire
b) un recit a caractere theatrale

II reflexion sur le bohneur
a) allégorie de la nature
b) erreur d'interprétation de la lecon du sage
c) morale
|
I. Le récit d’une rencontre :

1. Deux personnages de nature opposée :

• « un philosophe » (vers 1) associé à sa situation géographique : la Scythie, pays austère, rude et sauvage.
• «un sage » (vers 4 : enjambement vers 3-4 et mise en relief du mot rejeté « sage » au vers 4) associé à la Grèce et au Jardin : cité de lumière.
Rapport métonymique (région/personne) : les caractéristiques de la région s’appliquent donc aux personnes.
• opposition terme à terme des caractéristiques des personnes : austère/égalant les rois…

2. Des comportements opposés :

• Opposition faciledans la mesure où l’un applique les conseils de l’autre.
• Sage : contexte édénique : heureux serein, il fait preuve de discernement et de tranquillité dans ses actes (« ébranchait, émondait » : diversité plaisante des activités). Actes réfléchis, choix à faire plaisants, pas de labeur.
• Ce qui concerne philosophe : antithétique par rapport au sage + actions qui connotent la mort (« faux dutemps, noir rivage ») + hyperboles (« universel abatis ») + sonorités cassantes («coupe », « taille », « tronque ») ce qui renvoie à une négativité destructrice
à Absence de discernement, application systématique et dogmatique des conseils du sage.
• Jeu d’opposition mis en exergue par la structure même du récit

3. Un récit court et vivant :

• Le récit de cette rencontre est construit telleune comédie qui connaît une évolution spatiale et temporelle dans un contexte non précisé (à des fins de généralisation).
• La présentation du sage se fait à l’imparfait : pause de l’action.
• Reprend avec le dialogue (vers 14) exposant deux points de vue opposés : l’un tend vers la vie alors que l’autre tend vers la mort.
• dialogue + récit donnent à voir les actions comparables mais aggravéeschez le philosophe.

La diversité narrative est mise au service du jeu d’oppositions, lequel est mis au service de la double conception de la vie.

II. La double conception de la vie et du bonheur :

1. Des références culturelles et philosophiques claires :

• Philosophe : stoïcien d’où l’idée d’une certaine austérité et violence = archétype du destructeur de ce que la vie comporte commeplaisirs et agréments (puisque généralisé).
• Sage : épicurien doté d’une civilité et qui prend goût aux plaisirs de la vie.

2. Deux conceptions antagonistes :

La première conception est caractérisée par l’image de la satisfaction tranquille doublée d’un souci d’esthétique (= épicurienne lié au plaisir du jardinage).
Par opposition, la conception du philosophe est dogmatique etintransigeante, elle renvoie à la violence et au lubhryce (démesure) et montre une absence de sensibilité.

III. La leçon de la fable :

1. Des choix personnels visibles:

• Vocabulaire choisi: positif pour le sage et péjoratif pour le philosophe (= caractérisation des personnages subjective) + connotations. Oriente le lecteur en faveur du sage avant la morale.
• Sage = prototype de l’homme mesuré parexellence (comparaison filée: d’abord avec les rois et les dieux (vers 5) reflet de la plénitude + (vers 6), anaphore de “homme” le sage est donc l’image de l’homme par exellence)

2. Une prise de position personnelle :

• Le point de vue du fabuliste est suggéré et exprimé de façon indirecte : contestation du comportement du philosophe par une gradation négative croissante; jusqu’à l’usagedu “je” qui expose son point de vue et la morale (formulée telle une vérité générale).
• Ce sont les épicuriens qu’il faut suivre car sinon on meurt prématurément du fait de la systématique suppression des désirs.

Conclusion

Le philosophe scythe est un bon exemple du récit allégorique où DEUX conceptions de la vie et du bonheur s’affrontent. Chacun peut adopter celle qu’il préfère, mais le...
tracking img