Commentaire "le serpent qui danse" baudelaire fleurs du mal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1129 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire

Baudelaire, poète et critique d'art du XIX° siècle a fait basculer la poésie dans la modernité de par ses thèmes et ses images.Le poème « Le serpent qui danse »appartient à la section intitulée « Spleen et Idéal » des Fleurs du mal.Il évoque en neuf quatrains l 'ambivalence de la femme à la fois séductrice et dangereuse.Comment cette ambivalence est- elle suggérée?Le poèmefait l'éloge d' une femme aimée qui invite à la rêverie mais il s' agit aussi d'une évocation teintée d 'érotisme qui montre son pouvoir .

Le poème est un éloge de la femme aimée qui invite à la rêverie ; nous pouvons voir qu'il s'agit tout d'abord d'une déclaration d'amour par l'étude de l'énonciation :en effet le « je » s'adresse à un « tu », le « je » étant le poète et le « tu »probablement Jeanne Duval.Baudelaire s'adresse directement à elle et le tutoiement indique une intimité.Ilya donc une promiscuité dans le vécu mais aussi une promiscuité spatiale.D'autre part ,le registre de ce poème est lyrique comme le souligne le lexique affectif important tel que « Chère indolente »suggérant une intensité amoureuse L'émerveillement du poète est souligné par des intensifs: « sibeau », les sentiments sont aussi exprimés à travers une ponctuation expressive ,les strophes 1 et 9 se terminent par des points d'exclamation.L'énonciation et le registre nous ont permis de montrer qu'il s'agit d 'une déclaration d'amour mais qui se marque à travers un véritable éloge du corps aimé.
On peut percevoir ,en effet ,un important champ lexical du corps tout au long du poème:Lastrophe 1 présente une vision globale du corps: « Que j'aime voir (...) /De ton corps si beau /(...)Miroiter la peau! » Pius vient l ' évocation de la « chevelure » ,symbole de la féminité alors que la strophe 3 fait un retour sur le poète.La stophe 4 décrit les « yeux » quant à la suivante, c'est la strophe centrale qui fait écho au titre ,démarche et gestuelle sont suggérées ,la stophe 6 estconsacrée à la tête, la 7 de nouveau à la vision globale ,la 8 à la «  bouche ».La dernière retourne sur le poète.On remarque donc que le regard du poète se déplace sur le corps de la femme avec un glissement du général au particulier puis de nouveau au général .On peut rapprocher ce poème de la tech ni que du blason ,mais ici Baudelaire fait l'éloge de plusieurs parties du corps ,notamment d'unedémarche et de poses qui semblent le fasciner.v1 par ex l'expression « Chère indolente »laisse deviner une pose lascive alors que la strophe 5 « à te voir marcher en cadence »les ondulations de Jeanne.Cette démarche est également renforcée par l 'hétérométrie du poème il y a une alternance d'octosyllabes et de pentasyllabes.Le poème ondule comme Jeanne et l'image du serpent vient renforcermétaphoriquement l' image de l'ondulation.
Par ailleurs Jeanne invite au rêve parce qu'elle incarne l'ailleurs,pour Baudelaire l'idéal absolu ;elle est métisse et Baudelaire, pour parler d'elle, emploie des références exotiques : « âcres parfums » « le serpent » «  l'éléphant ».Tous ces éléments donnent l'impression d'un ailleurs ,elle invite le poète à un voyage des sens:la vue comme le soulignelev1: « Que j'aime voir »,l'olfactif : « âcres parfums , », « chevelure profonde » ,le gustatif : « un vin de Bohème » ,l'auditif: « glaciers grondants » .Enfin le poème est traversé par la métaphore filée de la mer et des liquides qui connotent l 'évasion ,le voyage .Grâce à elle ,le poète s'évade « comme un navire qui s'éveille au vent du matin » .
Dans ce poème lyrique où le poète fait un hymneà la femme aimée , on peut déceler un érotisme trouble.
Tout d' abord on note une progression érotique entre le début et la fin du poème .Dans la strophe1 , il ya une distance physique.Le premier signe de l'érotisme est dans la nudité de Jeanne ,sous entendu dans la « peau miroité » puis petit à petit Jeanne se déplace vers le poète d'une manière sensuelle comme le souligne le vers...
tracking img