Commentaire les animaux malades de la peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2002 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Animaux Malades de la Peste,
Jean de La Fontaine (1678)


Ce texte correspond à la première fable du livre VII du deuxième recueil parût en 1678 et dédié à madame de Montespan, maîtresse du roi. Cette fable se présente comme un long récit, clairement structuré par une longue succession de discours suivant l’exposition de la situation et constitue une représentation évidente dessociétés humaines. Un brève morale occupe les deux derniers vers.
Il sera intéressant de voir que cette fable a une forte portée politique et sociale.

I. La parole du pouvoir
1) Le sujet du discours
2) Le discours du roi
II. Le pouvoir de la parole
1) La ruse du renard
2) Le discours de l’âne
III. L’indignation et la critique de la Fontaine
1) Une société manichéenne et inégale2) L’ironie de la Fontaine
3) Les critiques de la société

I. La parole du pouvoir

1) Le sujet du discours :

* Ce sujet est largement exposé dans les quatorze premiers vers. Deux phrases : cause et conséquence de la peste. Exposition métaphysique théorique dans les 6 premiers vers, puis plus concrète dans les 6 derniers vers. Il s’agit d’un mal dont l’identité sedévoile qu’au 4ème ver (attente). Il est associé au mot « terreur » ; « peur extrême » et associé à la « fureur » ; « colère divine ». Ce mal est également lié à la vengeance pour punir les crimes (3) « châtiments ». Il est évoqué avec une ampleur démesurée : « Capable d’enrichir en un jour l’Achéron » (5). Les nombreuses expansions du sujet « mal » participent à l’ampleur de la description et lapuissance du mal, comme le montre le ver « faisait aux animaux la guerre » (6).

* Il y a une cadence mineure (longue protase ; brève apodose) avec une succession de propositions dilatoires retardant l’action. Le sujet exprimé explicitement au vers 4, « La Peste » suivie d’une longue protase (succession de propositions dilatoires) en attente du verbe indiqué au vers 6. Suivie d’une brèveapodose (chute) au ver 6.

* Les vers 7 à 14 réduisent le mal a des proportions humaines, et devient moins inquiétant : négations de toutes pulsions vitales. Longue succession de termes négatifs en début de vers « nuls » ; « ni »… Ce mal touche tout le monde et universel, « tous étaient frappés » (7) ; « Ni loup, ni renard, ni tourterelle » (11-13). Il n’y a plus de fort ou de faible, tous sontégaux face au mal. Le vers 3 donne également la raison de ce drame comme une punition divine « pour punir les crimes de la terre » (3), relayer au discours du roi « Je crois que le ciel […] pour punir nos péchés »…

2) Le discours du roi :

* Les propos du roi (le lion) sont sages et prononcé avec mansuétude (humanité). Il entame son discours par un contre-rejet « mes chers amis » (15)pour insister dessus. Il se place au niveau de son auditoire, pour faire preuve de chaleur et de solidarité et marquer une certaine égalité entre eux. Ce terme est mis en contre rejet soutenus par la rime intérieur en [i] « dit » ; « amis »…(15) plaçant le groupe nominal en évidence. L’intérêt général est rendu au ver 20 « guérison commune » ; « nos péchés » ; « le plus coupable de nous » : touségaux, et tous fautifs.

* Mais le roi mesure ses propos et reste sur la défensive « je crois » ; « je pense »…réflexions sages, il n’affirme rien mais suppose, il n’est pas péremptoire. Il va même jusqu’à se soumettre au sacrifice, aux faiblesses humaines : « voyons sans indulgences, l’état de notre conscience » (23-24). « Je me dévouerais donc » (30). Il reconnaît une instance supérieur« justice » (32) et se soumet à l’Histoire en de pareils événements.

* Mais il y a une certaine duplicité dans ce discours royal. Il reste autoritaire et impose ses solutions. « Que le plus coupable se sacrifie » (18). Il utilise de nombreux impératifs, « voyons l’état de notre conscience » ; « on doit souhaiter » ; « il est bon que » (=il faut que). L’accumulation du pronom « je » ;...
tracking img