Commentaire les chat beaudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1446 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé : Baudelaire : Le chat
Texte étudié :
Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.
Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,
Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien,aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,
Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.
Baudelaire
Commentaire :

Les Fleurs du Mal regroupent quatre poèmes sur le chat : un vante la puissance et la beauté du chat, un autre la beauté de son "chant", et encore un autre l'assimile à un objet érotique. Notre poème, lequatrième, établit une passerelle entre le chat et la femme. Ce poème est numéroté XXXIII dans la première section du recueil Spleen et Idéal. Nous sommes ici sur le premier versant de l'oeuvre, avant la déchéance totale du poète. Ce poème suit la structure traditionnelle du sonnet en ce qui concerne la succession strophique des deux quatrains et des deux tercets, mais opère un bouleversement dans lastructure des vers et des rimes. L'alternance d'un décasyllabe et d'un octosyllabe, parallèlement à l'éclatement partiel du schéma rimique (classique ABBA ABBA CDCDCC), font de ce sonnet un texte particulier, entre héritage et innovation. Il conviendra dès lors d'étudier le travail de la figure du chat à travers la problématique de l'héritage et de l'innovation.
Nous verrons dans une premièrepartie le traitement du motif du chat dans le poème ; puis, dans une seconde partie, le travail poétique qui fait du chat un objet érotique ; enfin, dans une troisième partie, l'usage de l'allégorie qui fait de la femme une porte ouverte vers l'Idéal.

I Le chat comme métaphore de la femme
A/ Les éléments du sonnet référant à l'animal réel : partir du premier terme "chat" qui sert d'hyperthème auprocessus descriptif : "les griffes de ta patte", "tes beaux yeux", le terme "caressent" qui renvoie à l'activité de l'homme sur l'animal. Construction du poème à partir de ces éléments évocateurs de la figure du chat. Étudier également leur place dans le vers, dans la strophe, dans le poème, et voir comment ils structurent ce dernier.
(hyperthème : voirhttp://commonweb.unifr.ch/artsdean/pub/gestens/f/as/files/4635/002385_100425.doc )

B/ L'humanisation du chat : le processus comparatif
Le chat est dans ce poème comparé à la femme du poème : "Son regard, / Comme le tien" : la locution comparatrice est rejetée au vers suivant par un phénomène de contre-rejet, où le verbe de la principale est isolé en fin de vers. L'impératif qui ouvre le poème peut s'appliquer autant au chat qu'à la femme.Les termes également référant en premier lieu au corps du chat peuvent très bien s'appliquer à la femme, hormis « les griffes de ta patte » qui se trouve au début. Petit à petit donc, le chat devient femme.
C/ Le chat porteur de rêves : le poème comme rêverie sur la femme
Repérer les termes renvoyant au champ lexical de la rêverie à partir de « en esprit » vers 9 : « plonger », « s’enivre », «nagent » sont des verbes extrêmement vagues et fonctionnant sur un mode métaphorique. Ils participent de la création de cette atmosphère onirique. A partir du vers 9, après la volte (entre les deux quatrains et les deux tercets), s’opère donc le basculement du côté du rêve. Le chat devient prétexte à une rêverie érotique sur la femme.

II Érotisme et sensualité : le chat comme objet de désir
A/Les sèmes de la sensualité
Voir la structuration du poème par des termes sensuels : tout d’abord, ceux référent au corps (il y en a beaucoup) qui dessinent un corps de désir, et notamment « les beaux yeux », expression quasiment figée avec l’utilisation d’un adjectif hypocoristique servant simplement à exprimer l’affection plus qu’une véritable qualité de l’objet « yeux ». Voir les matières...
tracking img