Commentaire: les cinq cents millions de la bégum

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Au XIXe siècle, malgré l’influence de nombreux mouvements littéraires tels le romantisme, le réalisme ou encore le naturalisme, Jules Verne se démarque de ses collègues en abordant les romans d’aventure et d’anticipation avec, par exemple, Les Cinq Cents millions de la Bégum. Au chapitre V de cette fiction, l’auteur nous présente la ville de Stahlstadt, « La Cité de l’Acier », de même que sonpropriétaire, le professeur Schultze, savant autoritaire et mégalomane. Nous pouvons donc nous demander en quoi Stahlstadt, comme son usufruitier, est à la fois mystérieuse et sinistre. Pour y répondre, nous mettrons d’abord en lumière la description d’un univers inquiétant avant d’étudier le portrait du professeur Schultze.

La description de cet univers est présagée comme préoccupante à la foispar son industrie de guerre, son isolement au reste du monde et aussi par le portrait de cette ville mystérieuse qui cultive le secret.
Tout d’abord, comme le suggère le champ lexical de l’industrie canonnière : « fer » et « fondeur » l. 3, « canon(s) » l. 3, 13, 15, 17, 18, 23, « fond », « usine » l. 8, « travailleurs » l. 9, « minerai de fer », « la houille » et « mine » l. 12, « acier fondu »l. 13, « fer forgé » l. 15 et « alliages » l. 26, les industries de guerre occupent une place importante dans l’économie de Stahlstadt. On remarque, aux lignes 5 et 6, une accumulation des pays en guerre auxquels des canons sont vendus : « pour la Russie et pour la Turquie, pour la Roumanie et pour le Japon, pour l’Italie et pour la Chine, mais surtout pour l’Allemagne. » Ce qui révèle une demandeimportante témoignant ainsi de la qualité de la marchandise. Cette idée est accentuée par la citation ligne 24 et 25 : « s’ils sont susceptibles de se détériorer par l’usage, ils n’éclatent jamais. » Mais aussi par la comparaison : « brillant comme un sou neuf » l. 18, qui souligne au passage la beauté esthétique de cette bombe à feu. De plus, la succession de deux mots de liaison « à âme lisse età culasse mobile et à culasse fixe » l. 4 et 5, montre la diversité des canons productibles, souligné d’autant plus par « de toutes formes et de tout calibre » l. 4. Comme le montre les lignes 14 à 19 : « En France, […] dans les délais convenus. », Le professeur Schultze peut non seulement faire comme les autres pays, mais il peut aussi faire mieux et c’est ce qui le démarque des autres, car « cequ’aucun de ses concurrents ne peut faire, il arrive, lui, à le réaliser » l. 14.
Ensuite, l’énumération aux lignes 29 à 31 : « écarté de l’Amérique septentrionale, entouré de déserts, isolé du monde par un rempart de montagnes, situé à cinq cents milles des petites agglomérations humaines les plus voisines », démontre que Stahlstadt est éloignée de toutes civilisations et à la fois isolée etprotégée naturellement par des montagnes, mais aussi par des « murailles » et des « portes massives » l. 33, permettant ainsi d’éviter tout contact avec l’extérieur. Le professeur Schultze a créé une véritable concentration verticale pour sa « propriété personnelle », Stahlstadt. En effet, il possède « ses propres mines » l 12, et par le biais d’une anaphore, « Sur place, il les transforme en acierfondu. Sur place, il en fait des canons » l.12-13, on comprend qu’il n’a besoin de rien outre ce qu’il possède et que ceci lui est suffisant sans avoir recours à l’extérieur de cette ville.
Enfin, ainsi que le révèle la comparaison à la ligne 8, « sortie de terre comme à un coup de baguette. », cette ville est synonyme de mystère. En effet, l’auteur souhaite attirer notre attention sur cette mêmeidée, car elle est sans cesse soulignée non seulement par de nombreuses citations : « L’acier de Stahlstadt semble avoir des propriétés spéciales. » l. 25, « Des légendes d’alliages mystérieux » l.26, mais aussi par un champ lexical du fantastique et plus spécifiquement, de la magie : « monstre » l. 7, « coup de baguette » l. 8, « transforme » l. 13, « légendes » l. 25, « mystérieux » et...
tracking img