Commentaire les contemplations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (420 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans ce corpus, 4 textes du 19° siècle sont soumis à notre étude . Le premier, Les luttes et les rêves, de Victor Hugo, est extrait des Contemplations, et a été écrit en, 1856 . Le second texte,Spleen et Ideal, extrait des Fleurs du mal, a été écrit par Baudelaire en 1857 . Le troisième texte, Ariettes oubliées, extrait de Romances sans paroles, a été écrit par Paul Verlaine en 1874 . Lequatrième et dernier texte est Invocations, extrait de Harmonies poétiques et religieuses . Il a été écrit par Alphonse de Lamartine , en 1830 . Ils portent tout 4 un su jet commun : La musique .

Dansle texte de Victor Hugo, il nous présente la musique comme une chose qui est dans tout, dans la vie de tous les jours ., et qu’elle peut se présenter sous n’importe qu’elle forme . vers 1 « La musiqueest dans tout » ; vers 3 « Bruits des villes » ; vers « Fanfare de la plaine émaillée et ravie » ; vers 8 « Sombre tressaillement des chênes éternels » ; vers 21 « Dans la voix des oiseaux, dans lecri des cigales » .

Dans le texte de Baudelaire , il présente la musique sous la forme de la poésie, et la voit comme une poésie . On voit, tout au long de son texte, une métaphore filée entre lamusique et la mer , avec un champ lexical de la mer et de la navigation ; vers 1 « La musique me prend comme une mer » vers 4 « Je met à la voile » ; vers 7 « J’escalade le dos des flots amoncelés » ;vers 10 « un vaisseau qui souffre » vers 11 « la tempête » vers 11 « immense gouffre » . Il montre par là que la musique le transporte et l‘émerveille , comme la mer peut transporter et émerveillerun homme .

Dans le texte de Verlaine , il nous présente la musique comme un moment éphémère , qui peut arriver et repartir aussi soudainement . Vers 10-11-12 « Qu’a-tu voulu, fin refrain incertainQui vas tantôt mourir vers la fenêtre
Ouverte sur le petit jardin »
On voit aussi que pour lui, la musique n’est qu’un souvenir de son enfance .vers 4 « Un air bien vieux »

Dans le texte...
tracking img