Commentaire "lettre n°81" (les liaisons dangereuses) de laclos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Laclos est un auteur du 18ème siècle, connu pour son roman épistolaire « Les Liaisons dangereuses ». Ce dernier, publié en 1782, et donc inscrit dans le siècle des Lumières, et montre le duellibertin auquel se livre deux membres de la noblesse, la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont. Dans cette lettre 81 située au milieu du roman, la Marquise de Merteuil répond à la lettre 79 duVicomte de Valmont : toujours en rapport au libertinage et à la question des rapports entres les sexes, elle y explique pourquoi et comment elle a dû se forger ses propres armes dans un contexte où ladomination masculine n’est jamais remise en question. Ainsi on peut se demander en quoi cette lettre démontre que Madame de Merteuil est une véritable adversaire. Pour cela nous verrons que cet extrait dela lettre 81 est biographique puis nous montrerons quelle image de Merteuil elle met en avant.

Nous allons voir qu’il s’agit d’une lettre autobiographique.

Cette lettre de Madame de Merteuils’apparente à un exposé. En effet, elle défend sa thèse du début de l’extrait « Mais moi qu’ai-je de commun avec ces femmes inconsidérées ? ») tout au long en l’illustrant de choses qu’elle a vécu, et cedans le but de convaincre Valmont qu’elle n’est pas une femme comme les autres. De plus ,la première personne du singulier et le temps du passé participe à l’idée qu’il s’agit bien d’une lettreautobiographique puisqu’elle est directement concernée, à la fois comme auteur du discours et comme éléments du discours : « je », ce qui montre le rapport lettre/autobiographie et ce qui amène à dire qu’ils’agit d’une confession de Madame de Merteuil sur sa vie. Ici, Mme de Merteuil revient sur sa jeunesse « dans le temps, où fille encore… », « j’étais bien jeune encore », « je n’avais pas quinze ans», « je ne me trouvais encore qu’aux premiers éléments… ». Il y a également une progression chronologique dans sa lettre avec tout d’abord une observation muette, puis une réception des choses...
tracking img