Commentaire litteraire: l'illusion comique, acte i scene 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (931 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Cette scène de L’illusion Comique est une scène d’exposition : deux personnages sont présents : Pridamant, qui a perdu son fils, et Dorante, qui connaît le magicien. Unpersonnage est absent : il s’agit d’Alcandre, le magicien que Pridamant s’apprête à rencontrer.
On passe du réel à l’illusion et on est mis au courant de la quête du père.

I - Une scène d’expositionCette scène pose les deux personnages, qui ne sont pas très importants, et les éléments qui justifieront la forme de l’histoire.
On comprend pourquoi Pridamant se trouve là et pourquoi Dorantel’entraine à consulter un magicien qui pourrait lui donner des nouvelles de son fils.
C’est surtout une scène informative, particulièrement la tirade de Pridamant : elle nous renseigne sur sa recherche,se durée…
• L’événement perturbateur : Pridamant est responsable à part entière
«Ce fils, ce cher objet (terme spécifique du XVIIème siècle) de mes inquiétudes,
Qu’ont éloigné de moi destraitements trop rudes,
Et que depuis dix ans je cherche en tant de lieux».
Cette perte semble être irréversible : la situation est dramatique et sans issue et elle est due à une attitude abusive,développée dans la seconde partie des vers 22, 26, 27 et 28. Pridamant insiste sur son attitude pour se repentir.
• Le repentir : il est provoqué par l’amour paternel qui construit l’opposition entre unfils révolté et un père conscient de ses erreurs par l’antithèse du vers 32. Il y a une correspondance entre l’outrage et l’injuste rigueur par la même construction.
• La recherche : elle est vainede toutes les manières (énumération accumulative au vers 34). Elle entraîne la souffrance (vers 35, 36 et 37), le désespoir total qui ressort dans l’expression négative plus rien» au vers 38. Il y aune progression dans la souffrance jusqu’à la disparition de l’espoir. Dorante se pose donc en confident. On commence au cœur du problème, «in media res».

II - Du réel à l’illusion

1 - Un...
tracking img