Commentaire melancholia victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mélancholia est un poème extrait des «Contemplations» de Victor Hugo en 1856.
Ce poème en alexandrins dénonce la souffrance des enfants travaillant dans les usines. Il est donc un poème engagé

Lepoète commence par des phrase interrogatives pour appeler son lecteur à la réflexion sur des enfants pas comme les autres car ces jeunes enfants mineurs «huit ans» vers 3 ne «rient pas» vers 1
Puisil répond aux questions en employant des phrases exclamatives pour montrer son indignation
Le poète nous révèle que ces enfants «vont travailler» vers 4 dans de mauvaises conditions
Il parle de leurmauvaise état de santé: «que la fièvre maigrit?» vers 2 ,«aussi quelle pâleur!» vers 12
Il parle de la pénibilité de leur travail : «jamais on ne s’arrête, jamais on ne joue» vers 11 La répétitiondu mot «jamais» donne de l’insistance à la condition de travail déplorable des enfants
Il parle aussi de la faiblesse de ces enfants jeunes et naifs «doux être pensifs» vers 2 «innocents dans unbagne» ,«anges dans un enfant» vers 9, antithèse qui «ne comprennent rien à leur destin» vers 14 de par leur jeunesse
Il évoque le rythme répétitif et long de leur travail : «de l’aube au soir, faireéternellement» vers 5 le «même mouvement» vers 6
Il oppose la faiblesse de ces enfants au «monstre hideux» métaphore qui est la machine industrielle personnifiée avec «les dents d’une machine sombre»«qui mâche on ne sait quoi dans l’ombre» vers 7 et 8
Il fait un parrallèlisme avec les adjectifs «sombre» et «ombre» vers 7 et 8 qui fait allusion à l obscurité
Puisque les enfants sont «accroupissous les machines», «sous les meules» Victor Hugo insiste sur la domination et la puissance de la machine en répétant «sous»
Il compare le travail des enfants à de l’esclavagisme en employant unegradation dans son champs lexical «prison» vers 6 «bagne» «enfer» vers 9
Au vers 15 le poète donne la parole aux enfants pour donner du poids aux affirmations du poète.

Dès le vers 17, on comprend...
tracking img