Commentaire mort de kyo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONDITION HUMAINE - La mort de Kyo.



Après l'insurrection des révolutionnaires (qui regroupent le Kuo-Min-Tang et les communistes sous le commandement commun du général Chang-Kaï-Shek) à réussi et que la ville est entre les mains de Chang-Kaï-Shek, les communistes vont être écartés du pouvoir. La répression contre les communistes commence. Clappique et Kyo sont condamnés. Clappique,fasciné par une maison de jeu, ratte un rendez-vous vital pour Kyo. Ce dernier est condamné à être jeté vivant dans une chaudière de locomotive. Kyo décide alors de se suicider avec du cyanure. Dans cet extrait, le narrateur bien qu'externe va épouser le point de vue de Kyo. Ainsi, le lecteur comprend exactemement ce qu'il se passe dans la tête de Kyo.


Kyo, symbole d'un type d'homme: l'hommed'action.


Mort sublimée.

Tout d'abord on voit que Kyo accepte la mort depart sa position : l21 "ses yeux fermés" "ses mains croisées sur son corps" l22 "dans une majesté" "chant funèbre" l26 "couchés". Il se met dans la position des morts, son attitude est donc d'anticiper la mort grâce à sa posture. Il l'accepte et cela est très digne. Aussi, sa mort à une connotation quelque peu religieuse:l5 "résurrection" l9 "croyants" "prient" l31 "martyrs". Cela lui fait revêtir une certaine beauté. De plus, la "paix du soir" l20, l16 "fond de la nuit" l11 "dernière nuit", laisse paraitre une harmonie avec la tombée du jour, ou la mort du jour et l'apparition de la nuit. Cette mort est en harmonie avec quelque chose d'universel, le cosmos. Cela donne à sa mort une certaine grandeur et un aspectplus digne. La sérénité de cette mort l20 "paix" nous la fait respecter. Enfin, l32 la récurrence de "légende" concourt à l'effet de sublime. Une légende est un model ou du moins une morale; la mort de Kyo serait-elle, un model? Si oui, alors sa fin serait grandiose. Effectivement, pour Kyo, une vie où l'on accepte pas de mourir pour des idéaux ne vaut rien. Son suicide montre qu'il va jusqu'aubout de ses engagements. Cette fin à un aspect, pour lui, (et pour tous les hommes d'action?) grandiose.

Kyo est en fusion avec les autres, il ne marque aucun détachement.

l28/29 "il est plus facil de mourir quand on ne meurt pas seul" il veut une communion avec les mourants; il invite à penser à la mort dans une dimention collective car pour lui c'est une condition universelle donc qui prèteà la communion, la fusion. Ici, Kyo fait preuve d'humanisme.
Un mort parmi des morts. l12 "ce lieu de râles", l13 "cette foule", l14 " son murmure de plaintes", l15 "cette souffrance" "une rumeur", l16 "ce chuchotement", l19 "leur bourdonnement de bléssés", l26 "comme chacun de ses hommes couchées", l30 " ce chevrotement"; ici beaucoup de groupes norminals singuliers suivient de groupes norminalspluriels. Cette multitude d'exemple nous montre, que, dans la tête de Kyo, c'est une communion d'hommes, un ensemble d'homme qui sont prèts à mourir pour la même cause que lui. Ce sont tous des hommes d'action qui meurent par idéologie. Aussi, l30 "fraternel" "assemblée", l31 "multitude" l29 "pas seul", ces termes singulier contribuent à l'effet d'unicité. "fraternel" est un terme fort désigant lacamaraderie créée lors des combats. Les idéaux semblent être la première cause défendue jusqu'à la mort. L'idéologie réunit les frères de pensés. Elle est plus forte que le devoir parternel "tous ces hommes avaient des enfants. Pourtant la fatalité accéptée par eux" l18/19. "amour viril" terme fort désigant l'unicité.


Une mort paradoxale car elle entaîne une renaissance.


La mort: la find'idéaux.

Effectivement, les condamnés sont emprisonnés l1"Ô prison", l2 "séparés de tous", donc coupés du monde. l1 "lieu où s'arrête le temps" et coupés du temps. C'est un lieu clôt où s'effectuera le "coup de grâce" l5. Ils sont inévitablement amenés à mourir. Cette graddation filée l8 "des condamnés", l10 " des mourants", l11 "les morts", l31 "de vaincus", nous montre que tout est vain,...
tracking img