Commentaire net

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Johanna SCHWARTZ / LMA / TD du mercredi de 12h à 15h.

Commentaire linéaire : La Nausée, page 221-222.

Cet extrait se situe suite à la rencontre entre Anny et Roquentin, après qu’ils ne se soient pas vus pendant des années : c’était une rencontre fortuite, pendant laquelle Anny a tenté de « rajeunir ses souvenirs » à travers Roquentin. Le départ de son ancienne amie pour l’Angleterreenfonce Roquentin dans la solitude, surtout après l’avoir suivie discrètement jusqu’à la gare pour la voir partir, accompagnée d’un « beau type bronzé » (page 221). Suite à cette entrevue, Roquentin remet en question tout ce qu’il croyait jusqu’à maintenant, et adopte une nouvelle vision de la contingence et du but de la vie. Nous pouvons nous interroger sur l’issue de cette réflexion introspective ?Pour cela nous allons à travers ce texte dégager deux mouvements : le premier allant de « est-ce que c’est ça la liberté ? » à « la banquette rouge du tramway », où Roquentin établit un constat, un bilan de sa vie ; le second allant de « La Nausée me laisse un court répit » à la fin, où Roquentin après cette analyse, se rend compte que le présent restera toujours aussi insaisissable.

Laquestion qui débute ce premier mouvement est le déclencheur qui amènera Antoine Roquentin à toute la réflexion qui va suivre : cette question rhétorique nous amène à nous interroger sur ce « ça » qui représente la liberté. Cet extrait est un moment crucial de l’œuvre de Sartre, le personnage semble donner un sens à la contingence, ou lui accorder une explication plausible, ce qui est assez paradoxal. Laseconde phrase rappelle le début du roman, avec la « mollesse » végétale dans cette ville boueuse. « La mer lourde et immobile » renvoie à l’acédie, dont une des caractéristiques est le sentiment que le temps est figé, à travers cette immobilité lourde, c’est tout Bouville qu’il voit. Roquentin constate que le temps est beau mais n’en tire aucune exaltation, il ne sait pas vivre le présent.Suit un paradoxe mélancolique, avec l’affirmation que le personnage est libre : il voit en cette liberté une mort, car la vie ne s’attache plus à aucune raison, n’a plus d’accomplissement à offrir, et le passé ne lui suffit plus à survivre, Anny a d’ailleurs confirmé cela en anéantissant « ses espoirs ». Encore une fois ces phrases rappellent l’acédie, mal qui donne la violente envie de partirn’importe où, qui rend nostalgique d’un passé non solitaire. Les remèdes que conseillaient les médecins grecs étaient des activités telles que le tissage de nattes, cordes, ainsi que de ne jamais laisser son esprit libre. Mais désormais M. de Rollebon, qui avait le « bon rôle » de faire penser le personnage à autre chose, est mort : Roquentin tressait son texte, mais il l’a abandonné. Maintenant Antoineest « seul dans cette rue blanche », qui plus est « bordée de jardins » : il affirmait à la page précédente sa crainte de la Végétation qui envahirait les villes une fois ces dernières « mortes ». Suit la phrase averbale « Seul et Libre. » : cette phrase amène le lecteur à penser une idée en paradoxe avec celle-ci, car Roquentin semble désormais prisonnier de cette solitude et de cette liberté, quilui pèsent sur l’existence. Le personnage mélancolique n’en tire toujours aucune satisfaction, mais plutôt le contraire puisqu’elle lui inspire la mort.
Le seul emploi concret d’un terme présent, « aujourd’hui », est rattaché à « fin » : le mélancolique se définit à travers cette phrase, puisque le mélancolique est incapable de saisir l’instant présent. En faisant le projet de quitter cetteville le lendemain, il semble faire le projet de vouloir quitter le présent dans lequel il s’enfonce comme de la boue, ce présent huileux sous ses pieds. La « ville qui s’étend à [ses] pieds » rappelle encore la figure du mélancolique, qui marche en regardant par terre, en regardant ses pieds avancer sans réellement savoir où aller. Bouville fera alors partie de cette collection fade de noms de...
tracking img