Commentaire oberman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (449 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Document 1

Oberman est un roman épistolaire composé de quatre-vingts lettres qui présentent les réflexions et les états d’âme d’un jeune homme en proie « au désordre de l’ennui ». Confession àcaractère autobiographique, ce roman s’apparente à un journal intime.

| |Lyon, 2 août, VI|
| | |
||Quand le jour commence, je suis abattu ; je m’en sens triste et inquiet ; je ne puis m’attacher à rien ; je ne vois pas comment je remplirais tant |
| |d’heures. Quand il est dans sa force,il m’accable ; je me retire dans l’obscurité, je tâche de m’occuper, et je ferme tout pour ne pas savoir qu’il |
| |n’y a point de nuages. Mais lorsque sa lumière s’adoucit, et que je sensautour de moi ce charme d’une soirée heureuse qui m’est devenu si étranger, |
| |je m’aflige, je m’abandonne, dans ma vie commode, je suis fatigué de plus d’amertume que l’homme pressé par lemalheur. On m’a dit : vous êtes |
|5 |tranquille maintenant. |
||Le paralytique est tranquille dans son lit de douleur. Consummer lesjours de l’âge fort, comme le vieillard passe les jours du repos ! Toujours |
| |attendre, et ne rien espérer ;toujours de l’inquiétude sans désirs, et de l’agitation sans objet ; des heures constamment nulles ; des conversations|
| |où l’on parle pour placer des mots ; où l’on évite de dire des choses ;des repas où l’on mange par excès d’ennui ; de froides parties de campagne |
| |dont on n’a jamais désiré que la fin ; des amis sans intimité ; des plaisirs pour l’apparence ; du rire pour...
tracking img