Commentaire preface braudel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de document : Fernand BRAUDEL, préface de La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, 1949.

Bibliographie :

ARIES Philippe, Les Temps de l’histoire, Paris, Seuil, 1986.

BRAUDEL Fernand, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1976.

CARBONEL Charles-Olivier, L’historiographie, Que sais-je ?, Paris, P.U.F., 2002.

DOSSE François, L’histoire en Miettes. Des Annales à la nouvelle histoire, Paris, La Découverte, 1987.

RICOEUR Paul, Temps et Récit (3 Volumes), Paris, Seuil, 1985.

Encyclopaedia Universalis (28 Volumes), Paris, Encyclopaedia Universalis 2002.



Ce texte est extrait de la préface de la thèse de Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéenà l’époque de Philippe II, soutenue en 1947 et publiée en 1949. Fernand Braudel est né en 1902 et mort en 1985. Il est considéré comme l’un des plus grands historiens du XXème siècle et sa thèse est sans aucun doute monumentale (1160 pages lors de la première édition puis 1222 lors de sa première réédition en 1966).

Celle-ci est dirigée par Lucien Febvre, cofondateur avec Marc Bloch des Annalesd’Histoire Économiques et Sociales, en 1929, qui sera à l’origine de l’École des Annales, nouveau courant méthodologique de l’histoire qui s’oppose à l’histoire « positiviste ». Cette revue sera dirigée, par Braudel de 1946 à 1968, d’abord avec Febvre puis seul. Sa thèse se place tout naturellement sous l’influence de son directeur de recherche et donc de l’École des Annales qui tend à agrandirle champ d’étude de l’histoire.

L’extrait qui fait notre étude est une préface, par définition, celle-ci est censée donner une idée sur le message que veut transmettre l’auteur à travers son livre, un peu comme un amuse-bouche mettrait en appétit pour un festin. En l’occurrence, dans cette préface, c’est le menu de son œuvre que nous livre Braudel. Elle se détache en cinq paragraphes, donttrois principaux dans lesquels Braudel s’exprime sur le contenu des trois parties qui constituent son étude.

Braudel justifie trois parties donc, et par là même trois « histoires » étudiées : la première consacrée à « une histoire quasi immobile » (ligne 2), la seconde à « une histoire lentement rythmée » (ligne 12), la dernière à « l’histoire traditionnelle » (ligne 20), de la Méditerranée etdu monde méditerranéen. L’auteur, dans cet extrait et donc dans sa préface, nous laisse entrevoir une nouvelle perception de l’étude de l’histoire, une véritable révolution de l’historiographie.
L’analyse de ce texte sera découpée en trois parties. Dans un premier temps, il conviendra de définir et de comprendre les temps de l’histoire que Braudel défend, plus particulièrement les temps court etmoyen, puis nous nous pencherons de manière approfondie sur le troisième temps que Braudel annonce dans sa préface : le temps long, enfin, une troisième partie sera consacrée au sujet d’étude de sa thèse : la Méditerranée.

Dans les paragraphes centraux du texte (2, 3 et 4), Braudel annonce les trois axes d’étude de sa thèse. Il s’agit de trois manières d’aborder l’étude de son sujet, troistemps de l’histoire qu’il décrit ici.

L’avant-dernier paragraphe du texte (aux lignes 20 à 32) fait référence à la troisième partie de son œuvre : Les événements, la politique, et les Hommes.
Il annonce que cette dernière partie de ses recherches sera centrée sur une histoire de l’individu. Un temps nécessairement court donc, à l’échelle de la vie humaine, et une « histoire brûlante » (ligne26), à l’instar des passions de la vie humaine. En effet, Braudel prend soin de préciser qu’il est nécessaire d’aborder cette étude de l’histoire avec prudence et un œil critique. L’ensemble des sources, qui renseigne l’historien sur les événements, la politique, est précisément issu d’individus, contemporains de l’époque étudiée. Une histoire qui a « la dimension de leurs colères, de leurs rêves...
tracking img