Commentaire queneau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro : « Si tu t’imagines » est un poème issu du recueil intitulé L’instant fatal. Il a été écrit en 1948 par Raymond Queneau, poète et écrivain fantaisiste, créateur de l’OuLiPo. Ce poème reprend de nombreuses idées des poèmes l’ « Ode à Cassandre » du recueil Odes datant de 1550 et du sonnet « Quand vous serez bien vieille… » tiré du recueil Sonnets pour Hélène de Pierre de Ronsard écrit en1578 dont le thème du carpe diem. « Carpe Diem » est une locution latine signifiant « cueille le jour ». Elle est tirée des Odes d’Horace, poète latin influencé par l'épicurisme. Maxime devenue célèbre dès l'Antiquité, elle est devenue un thème littéraire récurent en littérature, tout particulièrement en poésie.
Nous pouvons nous demander comment le poème de Queneau, inspiré de Ronsard,renouvelle-t-il le thème du carpe diem ? Dans un premier temps, nous nous centrerons sur les emprunts à Ronsard, puis nous verrons la dimension parodique du poème de Queneau. Enfin, nous nous demanderons quels sont les enjeux de cette réécriture au-delà de l’amusement.

Tout d’abord, le poème de Queneau est jonché d’éléments empruntés à Ronsard. On peut en effet observer l’énonciation de ces 3 poèmes.Ronsard dans ses deux poèmes s’adresse à une femme « Mignonne », en la vouvoyant. De plus, il utilise l’impératif « allons » dans « l’Ode à Cassandre », qui est une invitation à la promenade. La première personne dans « Si m’en croyez » et « Si vous me croyez » dans le sonnet rendent le ton pressant. Queneau reprend l’adresse à la jeune femme en l’apostrophant « petite, fillette » mais la tutoie.« Si tu t’imagines » reprend le « Si m’en croyez » de Ronsard qui donne le ton pressant. On peut aussi regarder la visée du propos de ces trois poèmes. Ronsard dans son » Ode à Cassandre » a pour visée de flatter cette jeune femme en la comparant à une rose. Il veut lui faire prendre conscience de la fuite du temps et veut la convaincre de se laisser aller en sa compagnie et de profiter ainsi desa jeunesse. Il en fait de même dans le sonnet « Quand vous serez bien vieille… » qui vise à convaincre Hélène de profiter de l’amour que Ronsard lui offre avant qu’il ne soit trop tard, car rien n’est éternel. Le poème « Si tu t’imagines... » de Raymond Queneau a la même visée, l’avertissement sur la fuite du temps.
Ces thèmes de la fuite du temps, de profiter de chaque instant, de lafragilité de la vie et de la mort inévitable sont les idées du « Carpe Diem ».
Ces poèmes reprennent donc tous les trois le thème du « Carpe Diem ». En effet Ronsard évoque ce thème dans ses deux poèmes. « Cueillez, cueillez votre jeunesse », « cueillez dès aujourd’hui, les roses de la vie ». Il utilise la rose, topos de la poésie amoureuse dans une métaphore filée pour en arriver au thème du «Carpe Diem ». Il passe du sens concret de cueillir la fleur à l’abstrait cueillir la jeunesse. Il utilise aussi dans son sonnet pour Hélène, le thème du « Mémento Mori » dans le premier tercet pour en arriver à celui du « Carpe Diem » dans le deuxième tercet. Queneau fait de même dans son poème. Il reprend sur Ronsard le thème du « Carpe Diem » qui lui-même l’avait repris d’Horace. Il développe lamétaphore filée de la rose « que leurs pétales/soient la mer étale/ de tous les bonheurs »
Enfin, les arguments utilisés pour persuader sont aussi repris des poèmes de Ronsard. Queneau, comme le fait Ronsard dans « Quand vous serez bien vieille… » reprend l’argument de la vieillesse avec l’anticipation de la femme à venir. Il joue sur les sentiments de la jeune femme pour la persuader, pourla faire culpabiliser et l’encourager à aller se promener en sa compagnie. Il utilise des images pour montrer à la femme ce qu’elle est au moment présent. Les deux dernières strophes du poème de Queneau sont mises en opposition. Il fait dans la première strophe, un blason de la femme en utilisant des adjectifs mélioratifs pour qualifier les parties du corps « tes mignons biceps», «tes ongles...
tracking img