Commentaire redigee du texte de victor hugo les miserables

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3296 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte et approche économique
Tout d’abord nous allons analyse l'émergence du concept,  en effet :
L’effet de serre au recul de la biodiversité en passant par la pollution sous ses formes multiples, la question environnementale a aujourd'hui totalement investi le champ de la discipline économique. Cette révolution culturelle débute dans les années 1970 avec la prise de conscience écologiquequi suit la médiatisation des premières grandes pollutions.
Les économies mondiales prennent progressivement la mesure du coût environnemental de la croissance : il s'agit d'une mutation profonde de la perception de l'environnement jusqu'alors peu concerné par les impacts environnementaux. L'environnement biophysique par le biais des sciences de l'écologie et de l'activité terrestre est associé àdes systèmes et des cycles dans l'habitat. Ceux-ci indiquent des seuils et des limites tant en approvisionnement (sur-exploitation des ressources naturelles comme le pétrole ou les réserves halieutiques) qu'en débouchés (pollution des nappes phréatiques, par exemple). Des modèles de croissance économique, en tant que conséquence de l'activité humaine, ont manifestement un impact négatif démontrésur l'environnement.
Cette prise de conscience est récente dans les cultures modernes. L'étymologie du terme économie (de oikos, la maison et de nomos, la règle) témoigne d'une volonté de gestion efficace de la maison, c'est-à-dire l'habitat dans la biosphère, et renvoie à celle de l'écologie (de oikos, la maison et de logos, l'étude). Si la pensée des physiocrates ou des classiques liait sansambiguïté l'économie à la rareté des ressources naturelles, la théorie néo-classique n'a retenu de la rareté que sa dimension financière et a occulté son possible épuisement. Ainsi la première véritable rencontre de l'économie et de l'écologie (constituée en science) intervient probablement en 1968 au sein du rapport du Cercle de Rome, intitulé « Les limites de la croissance ». Ce texte alarmiste surles limites des réserves énergétiques marque la redécouverte du concept environnement par la théorie néo-classique.
Nous pouvons également évoquer l’homme, la nature et la technique :
Sans entrer dans une étude approfondie et certainement philosophique des rapports entre l'homme et la nature, on peut noter une évolution culturelle qui passe d'une totale dépendance de l'homme à la nature, parles fruits et la crainte des aléas climatiques pour les tribus de chasseur-cueilleur, à l'apparente indépendance de l'homme moderne par l'exploitation des ressources. Ce dernier a longtemps cru pouvoir totalement s'affranchir de son milieu en le transformant, en le domestiquant, voire en l'asservissant, grâce au développement d'idéologies, grâce à des techniques ou à la technologie.
De ce point devue, l'environnement devient ce qui est autour et nécessaire à l'humain, ce qui lui est étranger et par un glissement de sens ce sur quoi l'homme ne peut agir. Comme nous l'avons vu, il est faux de croire que l'activité humaine n'interagit pas avec l'environnement : source et débouché de l'activité économique, la nature existe avec l'espèce humaine et non pas malgré l'homme. En s'excluant de lanature, l'humain fausse sa perception, sa pensée, ses valeurs, son rôle, son analyse de la situation et perturbe profondément l'habitat.
L'objectif de l'économie de l'environnement
C'est dans cette perspective particulière de l'évolution de la culture de l'espèce que s'est élabore cette expression que certains qualifient d'oxymore voire d'absurdité : l'économie de l'environnement. Sonobjectif est d'intégrer les valeurs écologiques de l'environnement dans le cadre particulier de l'économie et plus précisément des sciences économiques et sociales. Ce que les économistes néo-classiques avaient rejeté hors de leur champ de vision, probablement inconsciemment, l'économie de l'environnement cherche à l'inclure.
L'économie de l'environnement est la recherche d'une efficacité nouvelle...
tracking img