Commentaire ruy blas acte 4 scene 5

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire « Ruy Blas », Victor HUGO Acte IV Scène : 5

Sommaire
Introduction : 2

1) La coïncidence de deux retours inattendues 2

2) Le récit de Don Guritan (vers 1877-1879) 3

3)Convergence des deux destinés 3

A) Surprise de la Révélation de Don César 3

B) Le Changement de ton du dialogue 3

4) Exaspération de Don Guritan et insolence de Don César 4

5) Annonce du Duel4

Conclusion : 4

Introduction :

Victor HUGO : (1802-1885) Chef de file du romantisme, en 1841 il est élu à l’Académie Française. En 1843 la mort de sa fille Léopoldine le pousse à entamerune carrière politique, en 1848 il est élu député de Paris contre la « République de Terreur ». Il s’exile après le coup d’état de Louis Napoléon Bonaparte. Il revient après la proclamation de laRépublique et luttera contre la répression.

• Don Guritan provoque Don César. L’acte IV est d’une tonalité comique.

• La scène 5 est le point culminant d’un crescendo comique commencé à lascène 2 de l’acte IV.

• L’effet comique est créé par l’ignorance de la situation de Don César.

• La situation est pimentée par le caractère de Don Guritan qui est secrètement amoureux de laReine.

Question type pour le commentaire : En quoi cette scène est-elle comique ?

La coïncidence de deux retours inattendues

• La double énonciation du texte théâtrale : cequi est dit sur scène au Théâtre à deux destinataires le spectateur, lecteur et le personnage sur scène.

• Le spectateur sait que Ruy Blas n’est pas Don César ce qui forme un quiproquo, or DonGuritan à défié en duel Ruy Blas qui est le faux Don César à l’acte II Scène : 4.

• Jeu avec la stichomythie (dialogue tragique dans lequel les interlocuteurs se répondent vers pour vers), DonCésar met ces aventures en parallèles avec Don Guritan. Vers 1868-1869 feinte de Don César pour la colère.

• Jeu avec les surenchères.

• Don César emploie l’antiphrase ironique :...
tracking img