Commentaire saltimbanques apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (914 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Saltimbanques
                                   à Louis Dumur

Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Etles enfants s'en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceauxdorés
L'ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

Analyse comparative

Ce poème d’Apollinare a pour thème les gens du voyage,c’est-à-dire les saltimbanques.

On retrouve dans ce poème le champ lexical du mouvement, qui met en avant les mouvements des saltimbanques, qui sont des gens qui bougent, qui sautent, qui avancent, ils nesont que de passage, avec leur famille entière. Le tableau de Picasso, Famille de bateleurs, représente bien ce poème d’Apollinaire. Les personnages représentés sont en mouvement, ils sont vêtus d’habitscolorés, de clowns ou d’acrobates. On voit bien qu’ils ne sont pas établis dans la plaine où ils se trouvent, et qu’ils se débrouillent avec ce qu’ils trouvent ; on peut voir une roulotte àl’arrière-plan, qui est leur moyen de transport et leur maison, une maison qui ne reste jamais longtemps au même endroit puisqu’elle roule... En arrière plan, il y a un cheval, qui représente également lemouvement. Les couleurs vives de leurs vêtements contrastent avec la couleur beige, brune du paysage, et le ciel terne lui aussi, qui pourrait montrer que leur passage donne des couleurs à un quotidienmonotone de la campagne où ils passent. Cette "plaine", on la retrouve dans le premier vers du poème : “Dans la plaine des baladins”. C’est la leur pour un instant, pourtant rien n’est à eux, tout estéphémère, le bonheur qu’ils apportent également. Le mot, « passage » que l’on retrouve au dernier vers, marque une opposition, qui souligne le temps qui passe, la vie qui s’écoule et qui...
tracking img