Commentaire "si tu t'immagine"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (982 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Né en 1903, Raymond Queneau a participé au mouvement surréaliste avant de s'orienter vers la recherche d'un langage romanesque libéré de ces conventions de l'écrit. Ses plus grandes œuvres sontExercices de style et Zazie dans le métro parue en 1947 et 1959. "Si tu t'imagines" est un poème issu du recueil intitulé L'instant fatal écrit en 1948. Ici Queneau s'inspire de l'un de ces prédécesseursRonsard pour traiter du même thème, celui du "Carpe Diem" qui signifie "Cueille le jour". Comment Queneau revisite t-il un thème traditionnel tout en lui donnant un traitement original ? On verra toutd'abord en quoi ce poème est inscrit dans la tradition d'un thème courant et littéraire. Pour cela on étudiera la comparaison avec Ode à Cassandre de Ronsard. Puis on verra comment Queneau tourne ledos à la tradition en adoptant un traitement original avec un ton plus cru et une langue populaire.

"Si tu t'imagines" est un poème inscrit dans la tradition d'un thème courant etlittéraire. On voit beaucoup que Queneau s'inspire du thème épicurien.
Tout d'abord, le poème reprend un lien très ancien emprunté au philosophe Epicure. Il s'agit d'une réflexion sur la brièvetéde la vie humaine avec pour conséquence le conseil de profiter de l'instant présent. Les humanistes de la Renaissance ont à leur tout adopté la devise du "Carpe Diem" qui signifie "Cueille le jour"c'est-à-dire savoir profiter du moment présent de la vie. Les roses, qui sont un motif essentiel dans la poésie, apparaissent à plusieurs reprises. Une rose est éphémère, elle est belle qu'un tempspuis fane. Cette fleur sert de métaphore, elle est comparée à la jeunesse. "Si tu t'imagine" vers 1 est renvoyé à "ton teint de rose" vers 15. Queneau se réfère à la rose qui est éphémère tout comme leteint de sa muse. Dans la deuxième strophe la métaphore liée aux "roses de la vie" est filée, Queneau la développe ensuite en disant "que les pétales soient la mer étale de tous les bonheur" vers 42...
tracking img