Commentaire sur bel ami

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (373 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Médiocre du couple de paysans sont mis en scène par une succession de «  plats mal assortis » durant un « long repas de paysans » , «  une andouille après un gigot une omelette après l’andouille »on relève ici un chiasme qui illustre avec exactitude le ridicule et le manque total de sens du repas. Cette faute de goût est suivis par le manque de savoir vivre du Père Duroy qui, « mis en joie parle cidre…lâchait le robinet de ses plaisanteries de choix ». A ceci s‘oppose un questionnement de la part de Madeleine qui, déçut par le comportement des paysans regrette sa venus « Elle étaitdéçut, navrée pourquoi ?… par leur nature même de rustres, par ce qu’ils disaient, par leurs gestes et leur gaieté? ».Cette réflexion appui le fait que, Madeleine à l’inverse du père Duroy, réfléchit avantde s’exprimer. Duroy quant à lui « grisé par l’air natal » « riait » de bon cœur.
Ce retour aux sources de Duroy n’est cependant qu’éphémère car on relève plusieurs expressions péjoratives qui semêlent à cette joie du passé telles que « des riens », « un petit fait « ou encore « du fumier ».Toutes ces expressions marque belle et bien le fait que Duroy n’attache pas d’importance réelle à cerepas familiale même si ces sentiment son sincères ils ne sont pas une nécessitée.

L’auteur fait transparaître une rivalité entre la mère de Duroy et Madeleine. En effet l’opinion que la mère deDuroy cultive de « sa bru » semble mêlée de haine et de jalousie naissant des différences entre les deux femmes. Ces différences se font tout d’abord sentir par la tenue des deux femmes l’une parrapport à l’autre, Madeleine, « ne mangeait guère, ne parlait guère, demeurait triste… » , la mère Duroy « toujours triste sévère épi[ait] sa bru avec une haine éveillée dans le cœur … ».Ensuite l’auteurénumère leur différences physiques, la mère Duroy est une « vieille travailleuse,…rustique aux doigts usées, aux membres déformés par la dure besogne », à l’inverse Madeleine est une « femme de...
tracking img