Commentaire sur dom juan acte iv scèn 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2078 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet I de Français : COMMENTAIRE EXTRAIT DE DOM JUAN ACTE IV SCENE 3

Molière, né en 1622 et mort en 1673, est un dramaturge français du XVIIème siècle. De son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, ce n’est qu’en 1644 qu’il va prendre le surnom « Molière ».
En 1665, Molière écrit la pièce de théâtre Dom Juan, pour répondre à l’interdiction de son Tartuffe (1654) dans lequel il critique les « fauxdévots », les religieux hypocrites. Ainsi, pour regagner la confiance du Roi, il reprend une pièce à succès de Tirso de Molina, jouée par des comédiens italiens et afin de gagner du temps utilise la prose et non les vers. Il espère que la mort du personnage principal, Don Juan le libertin, lui permettra de ne pas être censuré. Cependant et malgré son grand succès, elle sera censurée sous lapression de la compagnie du Saint-Sacrement.

C’est de cette pièce en question qu’est tiré l’extrait étudié (acte IV, scène 3). Dans cette scène, on retrouve le personnage de Don Juan, un libertin insaisissable, toujours accompagné de son valet (bien que très effacé dans cette scène) ainsi que son créancier. Celui-ci veut d’ailleurs réclamer son argent mais se retrouve contraint à garder le silencepuisque Don Juan n’en a pas décidé ainsi et l’interrompt sans arrêt en lui demandant des nouvelles de sa famille. C’est en lui coupant la parole et en le flattant que Don Juan parviendra à ses fins (ne pas payer son dû). C’est par ces aspects que l’on remarquera que le personnage de Dom Juan est nettement supérieur à Mr Dimanche étant donné qu’il va aller jusqu’à ridiculiser le créancier. C’estd’ailleurs ce qui donnera à la pièce son ressort comique.

Ainsi, la question que l’on peut se poser est : Comment Don Juan profite-t-il de la conversation pour effacer sa dette et en quoi son attitude provoque-t-elle le rire?

Tout d’abord, nous nous intéresserons à la relation entre les personnages et plus particulièrement à la supériorité de Don Juan et ceci dans différents domaines. En effet,nous remarquerons qu’il domine Mr Dimanche stratégiquement, par le langage et socialement.
Enfin, nous verrons que cette scène appartient au genre de la comédie et ceci à travers différents types de comiques.

I Les domaines de supériorité de Don Juan.

A la lecture de la scène, on comprend instantanément que Don Juan domine Mr Dimanche et par bien des domaines.

1) Une domination stratégiqueLorsque Mr Dimanche arrive, il a l’idée ferme de réclamer son argent. Pourtant à la fin de la scène il repart bredouille. Ainsi, on peut comprendre que Don Juan a établi une stratégie.
Tout d’abord, on remarque que Don Juan parodie en quelque sorte son créancier, Mr Dimanche, en reprenant certaines de ses expressions. Ainsi, après que Mr Dimanche ait répété deux fois la phrase « je suisvotre serviteur », Don Juan l’utilise lui aussi à la ligne 63 « je suis votre serviteur, et de plus… ». Par cet aspect, il inverse les rôles et place Mr Dimanche dans le rôle du débiteur.
Les didascalies renforcent encore l’inversion des statuts ; Don Juan se montre très courtois envers Mr Dimanche. Ainsi, on peut relever « faisant de grandes civilités » (ligne 1), « lui tendant la main » (ligne47). Don Juan réserve ainsi un accueil d’apparence diplomate à son créancier, pour lui faire oublier le temps d’attente. On aurait pu s’attendre à ce que ce soit Mr Dimanche qui soit aussi courtois puisque c’est lui qui attend de l’argent cependant c’est Don Juan qui est le plus courtois ; on remarque d’ailleurs son hypocrisie.
Sa fausseté est largement démasquée par le biais des flatteries qu’ilutilise pour dépeindre le portrait de son créancier. On remarque une énumération d’adjectifs mélioratifs tels que « admirable » (ligne 28), « fraîches » (ligne 28), « vermeil » (ligne 28) et « vifs » (ligne 29).
Don Juan place volontairement Mr Dimanche au centre de la conversation pour éloigner sa dette de la discussion. Il va même jusqu’à demander des nouvelles de toute la famille :...
tracking img